Attentat de Nice : 11 interpellations

Onze personnes ont été interpellés depuis vendredi à Nice et à Nantes dans le cadre de l’enquête sur l’attentat meurtrier de Nice, le 14 juillet dernier qui a fait 89 morts et 450 blessés. Un camion fou avait été volontairement lancé par un terroriste sur la Promenade des Anglais, noire de monde.

Cette vaste opération antiterroriste porte sur le « volet arme » de l’enquête par la sous-direction anti-terroriste (Sdat) de la police judiciaire. Des policiers de la BRI ont notamment procédé aux arrestations. Plusieurs individus sont issus de la communauté albanaise. Ce qui est également le cas d’un couple déjà mis en examen dans cette affaire, soupçonné d’avoir fourni une arme au terroriste, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, abattu par les policiers lors de cette sanglante expédition de « camion bélier ».

« Ces 11 suspects n’ont pas forcément eu connaissance de l’attentat, mais ils font partie du milieu délictuel de droit commun, notamment des filières d’approvisionnement en armes. On essaie de remonter les réseaux et là, on est un cran au-dessus » indique une source judiciaire, ce lundi. Leur garde à vue peut durer quatre jours, comme le prévoit la législation antiterroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *