Gard : l’octogénaire poignardée à mort

La retraitée de 82 ans très grièvement blessée d’une trentaine de coups de couteau, lundi, dans l’appartement familial d’Aigues-Vives, entre Vauvert et Nîmes, dans le Gard est décédée ce jeudi des suites de ses blessures. Admise à l’hôpital Carémeau, à Nîmes, elle se trouvait dans le coma.

Quand les sapeurs-pompiers du Sdis 30 et les urgentistes du Samu 30 étaient arrivés sur les lieux, vers 14h30, appelés par le chauffeur de taxi qui devait venir récupérer l’octogénaire, le fils était prostré dans une pièce de la maison. Il avait été interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes. Le couteau maculé de sang avait été retrouvé et le fils âgé d’une quarantaine d’années avait reconnu avoir poignardé sa mère. En raison de propos incohérents qu’il tenait, un expert psychiatre mandaté par le procureur de la République de Nîmes a conclu qu’il souffrait de problèmes mentaux. Le fils a été interné mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *