Montpellier : les dealers trahis par une alarme

Deux dealers présumés de 32 ans, soupçonnés de faire leurs transactions dans un recoin d’un parking proche de la rue du Comté de Nice, dans la cité de la Mosson-la Paillade, à Montpellier ont été trahis par le déclenchement inopiné de l’alarme d’un tabac-presse.

Les opérateurs en fonction au centre de commandement du commissariat central ont alerté une patrouille de policiers de la brigade anticriminalité (BAC), croyant à une intrusion dans ce commerce. En réalité, il s’agissait d’une fausse alerte. Mais, l’intervention de ces policiers de la Sécurité publique n’a pas été vaine, puisqu’ils ont remarqué un manège suspect dans un recoin du parking proche du tabac presse, plongé dans l’obscurité. À la vue des policiers de la BAC, un des individus s’est débarrassé d’un jeu de clés.

1000 euros

L’une des clés a permis de déverrouiller une voiture garée à proximité, appartenant à l’un des trentenaires. À l’intérieur, les policiers ont saisi de la résine de cannabis, tandis que le propriétaire du véhicule avait 1000 euros en numéraires dans ses poches.

Sans convaincre les enquêteurs de la brigade des « stups » de la sûreté départementale de l’Hérault, où ils ont fini en garde à vue, les deux trentenaires ont expliqué que la drogue récupérée allait servir à leur consommation personnelle. Ils ont été déférés ce mercredi au parquet de Montpellier.

Pour l’anecdote, les deux dealers présumés étaient étranger au déclenchement de l’alarme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *