Défense et sécurité : un diplôme inédit à l’Université

Un nouveau diplôme sur les enjeux de défense et de sécurité nationales est proposé à l’Université de Montpellier. Premier diplôme universitaire de ce type en France, son objectif est de mieux faire connaître l’univers des services de sécurité et de défense de notre pays. Un enjeu d’importance capitale dans le contexte actuel. Le nouveau diplôme universitaire (DU) permet une sensibilisation aux questions de défense et de sécurité nationales et accueille sa première promotion d’étudiants depuis lundi.

Sa maquette a été validée par les instances de l’université le 6 juin dernier. Il s’agit de sensibiliser les étudiants aux enjeux de défense civile et militaire en leur permettant de comprendre le fonctionnement et les interactions entre les services de la police, de la gendarmerie, de l’armée, de la préfecture, des pompiers et de la justice dans un contexte de crise (attentat terroriste, piratage à grande échelle, catastrophe naturelle, etc.).

« Il s’agit de sortir des images d’Epinal et de décrire concrètement les missions de chacun de ces acteurs. C’est un véritable enjeu de citoyenneté dans le contexte actuel » explique Christophe Chesa, coresponsable du diplôme avec Bruno Siau. Le premier est professeur à l’IUT de Montpellier, le second maître de conférences à la Faculté de droit et de science politique. Tous deux sont référents « défense et sécurité nationales » à l’Université de Montpellier.

Un protocole national

Créé en partenariat avec l’association des auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN), ce diplôme s’inscrit dans le cadre du protocole « Développer et promouvoir l’esprit de défense » signé entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de la Défense en 2007, 2012 et 2016. Plutôt que des conférences ou des modules d’enseignement, l’Université de Montpellier a choisi de proposer un DU transversal à l’ensemble des étudiants de ses 17 UFR, écoles et Instituts, mais aussi à l’ensemble de ses personnels.

Son objectif est de mieux faire connaître l’univers des services de sécurité et de défense de notre pays. Il ne s’agit nullement d’un diplôme de spécialisation, mais de sensibilisation sur ces questions revêtant une acuité particulière dans le contexte actuel.

Le cursus comprend 40 heures d’enseignement sur des thématiques telles que le fonctionnement des services de sécurité et de défense – la gendarmerie nationale, la police nationale, la justice, la sécurité civile, la gestion d’une crise et la cybercriminalité.

L’Université de Montpellier est particulièrement attachée à ce nouveau programme qui répond à sa mission de formation et qui participe aussi de sa volonté de former des citoyens responsables et d’intervenir sur des problématiques présentes au sein de la société. En cette période de menace terroriste, ce diplôme tombe à pic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *