Entre Lunel et la Grande-Motte : le radar incendié

Le radar « autonome » mis en service la semaine dernière sur la RD 61, entre Lunel et la Grande-Motte, à proximité du pont qui enjambe le canal du Rhône de Sète a été volontairement incendié, dans la nuit de dimanche à ce lundi. Les gendarmes de la compagnie de Lunel sont chargés de l’enquête. Il n’y a eu aucun témoin.

Ce radar contrôlait les automobilistes, dans les deux sens de circulation, où la vitesse est limitée à 90 km/h. Destinés à être déplacés régulièrement, les radars « autonomes » permettent de sécuriser des zones de danger accru, comme des chantiers ou des secteurs particulièrement accidentogènes.

« Cette nouvelle mise en service n’augmente pas le nombre de radars, il s’agit du redéploiement d’un radar autonome en place auparavant sur un autre secteur. – indiquait la préfecture de l’Hérault dans un communiqué.

Un radar de ce type avait déjà été installé au même endroit ces derniers mois, avant d’être enlevé pour être installé en bordure d’une autre route du département. Des accidents mortels se sont produits sur ce tronçon et dans la zone du pont du canal du Rhône de Sète.

Dans l’Hérault, depuis le début de l’année, la vitesse est la première cause d’accidents mortels. 67 personnes ont été tuées.

2 Comments

  1. Accident mortel sur le pont… qui était un choc frontal (comme tous les morts de cette RD61)
    Or un choc frontal, passé 50km/h, c’est souvent mortel donc ce radar ne sert à rien (la zone est limité à 90).

    L’état (ou la région, le département, peu importe) devrait consacré plus d’argent à la mise en 2×2 de voies de cette route (qui traine… les 2 premiers kilomètres sont censés etre finis depuis un mois si on en croit les panneaux annonçant les travaux)

  2. Effectivement, les travaux; à cet endroit, durent depuis plusieurs années….!! Alors qui sont les vrais responsables….?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *