Primaire à droite : François Fillon savoure sa victoire

Selon Les Républicains de l’Hérault, ce dimanche à 20h, sur 8000 votes dépouillés dans les bureaux, François Fillon était en tête avec 75% des suffrages. Avance confirmée par les résultats définitifs tombés dans la nuit : 73% des Héraultais ont voté pour lui.

Près de 4,5 millions de votants ont voté pour la primaire à droite et au centre ce dimanche, soit une hausse de 4,5% par rapport à dimanche dernier. Le second tour opposait François Fillon et Alain Juppé.

Tous les bureaux de vote ont fermé à 19h. Dans l’Hérault, selon Les Républicains, la participation a été un peu plus forte que pour le premier tour, avec un constat : la mobilisation de la gauche a également été plus élevée qu’au premier tour.

Selon le président de la commission d’organisation, Thierry Solère (LR), 2,98 millions d’électeurs s’étaient rendus aux urnes à 17 heures, contre 2,8 millions dimanche dernier. Une hausse sensible par rapport au premier tour, où 4,3 millions de personnes s’étaient déjà déplacées.

Les 10’228 bureaux de vote sont restés ouverts jusqu’à 19 heures, ce dimanche. Les premiers résultats ont été publiés à partir de 20 h 30 par la haute autorité chargée de veiller au bon déroulement de cette compétition inédite à droite et au centre.

Sarkozy félicite Fillon

Au niveau national, François Fillon arriverait largement en tête avec 68,06 % des voix, le maire de Bordeaux totalisant 31,04 % des suffrages. Un chiffre provisoire, les résultats ne concernant que la moitié des bureaux. En région Occitanie, François Fillon arrive en tête partout. L’ancien premier ministre devrait s’exprimer vers 21h devant les militants et les caméras de télévision.

À Bordeaux, dans le fief d’Alain Juppé, la déception était grande, même si la victoire de François Fillon n’était pas encore officiellement acquise. Disons qu’elle se dessinait.

À 20h45, sur Tweeter, Nicolas Sarkozy nettement battu au premier tour a adressé ses plus sincères félicitations à François Fillon.

À 20h55, Gérard Larcher, le président du Sénat a déclaré que, « François Fillon avait toujours cru à la victoire. Et je peux vous dire qu’il a la hauteur pour régler les problèmes des Français et être président de la République ».

À 21h, Alain Juppé a pris la parole depuis son QG de Bordeaux : « Le résultat n’est pas à la hauteur de mes espérances ». Il a été longuement acclamé par les militants. « Je félicite François Fillon pour sa belle victoire. Je lui apporte mon soutien dès ce soir pour la campagne présidentielle de 2017 ».

À 21h10, c’est François Fillon qui s’est exprimé : « Ma victoire de fond a été bâtie sur des convictions, avec mes projets, mes valeurs et mes convictions (…) Je constate ce soir que tous les scénarios ont été brisés par ceux écrits d’avance. Je remercie Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Je tends les mains vers ceux qui souhaiteront m’aider à gagner la présidentielle. Je vais avoir besoin de tout le monde ». Il a évoqué « une volonté de se battre ensemble. L’avenir nous attend, nous devrons être une nation en tête de l’Europe ». Son objectif est « de redonner confiance aux Français, ceux que j’ai rencontrés veulent du changement dans l’emploi, l’économie, la justice. La gauche, c’est l’échec, je dois préparer un bel avenir pour la France ».

François Fillon a estimé que, « François Hollande a abaissé la fonction présidentielle. Je me dois de la restaurer ». Il s’est retiré sous de longs et nourris applaudissements et aux cris de « Fillon, président ». Il ne lui reste plus qu’à se mettre au travail.

Voici deux résultats dans l’Hérault :

PÉROLS : Sur 1074 votants, François Fillon l’a emporté avec 74,35% des voix devant Alain Juppé avec 25,65% des suffrages.

LATTES : 2033 votants ont massivement porté leurs suffrages  à 76,7% pour François Fillon, Alain Juppé ne récoltant que 23,03%.

MÈZE : François Fillon a totalisé 80,45% des voix (572) contre 19,55% pour Alain Juppé (139 voix).

EN DIRECT SUR FRANCE 2 : À 21h30, Jean-Luc Mélenchon, interrogé en direct et interpellé par son prénom par l’écologiste Daniel Cohn Bendit -qui vit souvent dans sa propriété de Lauret, dans l’Hérault-, invité sur le plateau lui a vertement demandé de le questionner sous son nom. Daniel Cohn Bendit a refusé, lançant à Jean-Luc Mélenchon « d’aller se faire… » et révélant, tout sourire qu’« habituellement, ils se tutoient »…

4 Comments

  1. Super on travaillera 39 payer 35 comme avant il faudrait que les gens lisent bien leurs programme plutôt que de suivre comme des moutons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *