L’insolite du dimanche : oubliés sur l’autoroute !

La mésaventure, ces derniers jours du président d’un club de rugby d’Occitanie (Pyrénées-Méditarranée), oublié sur une aire d’autoroute rappelle celle d’une femme, dont le mari l’avait « abandonnée » sur l’A75, dans l’Aveyron. L’insolite du dimanche, notre nouvelle rubrique dominicale évoque ces deux incidents.

Il croyait que ça n’arrivait « qu’aux mamies ou aux belles-mères », « oubliées » l’été dans le sud, sur les routes des vacances. Jean-Claude Bertrand a pourtant lui aussi été oublié sur une aire d’autoroute, alors que tout un bus aurait pu s’apercevoir de son absence…

Le président du club de rugby de l’ES Laroque-Belesta, dans l’Ariège s’est retrouvé seul à la fin d’une pause, au retour d’un match à Tournon-d’Agenais, où il a laissé les fumeurs dehors pour se payer un café à la boutique de l’aire de repos. Il s’est un peu retardé à la caisse et quand il a regagné le parking, il n’y avait plus personne. Le bus de son club avait tracé sans lui.

Un rendez-vous au péage

Le pire, c’est qu’il a eu du mal à convaincre l’ami à qui il a téléphoné – et qui était pourtant dans le bus – de la péripétie. Au final, c’est un joueur de rugby d’un autre club qui a conduit Jean-Claude Bertrand jusqu’au péage du sud de Montauban, où le chauffeur du bus avait décidé de l’attendre.

Les retrouvailles ont été tonitruantes et le président n’a pas fini de se faire chambrer. Sans plus, contrairement aux oreilles qui ont longtemps sifflé pour cet automobiliste qui avait laissé sa femme sur un parking de l’A75, dans l’Aveyron. Il paraît qu’il y a eu une scène de ménage mémorable quand elle a été ramenée…

Version douteuse

Après avoir déposé sa femme sur l’aire de repos du viaduc de Millau, dans l’Aveyron, un automobiliste était reparti… sans elle. Et avait roulé une vingtaine de kilomètres, avant de s’apercevoir qu’il n’avait pas sa passagère préférée. En fait, il ne l’avait pas oubliée, mais parce qu’il cherchait une place sur le parking bondé et que sans le faire exprès, il s’est retrouvé sur l’autoroute sans avoir la possibilité de faire demi-tour. Une version douteuse.

Sa femme est restée patiemment sur l’aire de Brocuéjouls à attendre son mari. Le conducteur s’est alors arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence et a appelé l’espace de restauration du parking, en demandant si sa chère et tendre était toujours là. Un salarié du gestionnaire du site l’a gentiment ramenée auprès de son mari. L’épouse n’avait pas digéré que son mari ne soit pas venu la récupérer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *