Nîmes : François Hollande à l’École nationale de police

François Hollande est arrivé un peu avant 15h, ce vendredi à Nîmes pour présider la cérémonie de fin de scolarité des élèves de l’École nationale de police. Un millier de gardiens de la paix sont concernés par cette célébration de fin de cycle. C’est un honneur pour cette école de police que de recevoir le président de la république, qui a décoré deux élèves gardiens de la paix.

Cette visite intervient dans un contexte tendu, les policiers nationaux étant mobilisés depuis plus d’un mois, après que trois collègues aient été brûlés en région parisienne dans une voiture d’intervention visée par le jet d’un cocktail Molotov. Des manifestations ont eu lieu dans l’Hérault, à Montpellier, Béziers, Agde et Sète.

OPJ en colère

À ce mouvement des gardiens de la paix s’est greffée une action des officiers de police judiciaire (OPJ) de la Sécurité publique, de la Police aux frontières (PAF) et du SRPJ (service régional de police judiciaire), en colère suite à l’application récente d’une nouvelle loi encadrant une garde à vue : un suspect interpellé a droit à la visite d’un avocat, mais, désormais, il peut s’entretenir une demi-heure avec un membre de sa famille. Une mesure qui fait tousser dans les services d’enquêtes, notamment à l’hôtel de police de Montpellier. Des OPJ s’étaient joints au cortège de leurs collègues samedi dernier, dans les rues de Montpellier. 250 d’entre-eux ont envoyé un courrier au Premier président de la cour d’appel de Montpellier en joignant une demande de retrait de leur habilitation d’OPJ…

La dernière visite dans le Gard de François Hollande remonte au 5 avril 2012, alors qu’il était candidat en campagne pour l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *