Nîmes : une étudiante assassinée

Une étudiante en droit de 20 ans a été assassinée dans la soirée de samedi, dans le centre-ville de Nîmes, près de la place Montcalm, selon Objectif Gard. On ignorait ce dimanche matin si elle avait été tuée par arme à feu, par arme blanche ou par strangulation. Et si elle portait des traces de suspicion d’agression sexuelle. Selon le parquet de Nîmes, la victime a été littéralement tabassée, le corps portant de très nombreuses marques de coups. Elle avait le visage tuméfié. L’autopsie qui a été ordonnée par le parquet déterminera si l’étudiante a été battue à mort.

Porte verrouillée…

La macabre découverte a été faite dans le milieu de la nuit, mais le crime se serait déroulé vers 23h, lorsque des voisins de l’appartement de la jeune femme ont entendu des bruits suspects.

La police technique et scientifique était sur les lieux, ce dimanche à 9h30, où la scène de crime a été gelé pour prélever tous les indices, notamment des traces ADN. L’enquête en crime flagrant a été confiée aux policiers du SRPJ de Montpellier par le parquet de Nîmes. Un détail intrigue les enquêteurs de la « crim » : la porte de l’appartement était verrouillée…Les soupçons s’orientaient dimanche soir sur le compagnon de la jeune femme, le seul à posséder semble t-il les clés de l’appartement.

La victime était originaire de Montélimar, dans la Drôme. Le mobile était inconnu pour l’heure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *