Baillargues : un TGV immobilisé à cause d’une panne

Le trafic des trains était interrompu à 16h ce dimanche dans le sens Nîmes-Montpellier, après l’immobilisation d’un TGV en rase campagne, à la hauteur de Baillargues, à l’est de Montpellier, où le conducteur a stoppé en urgence le convoi, à cause d’un bruit suspect ressemblant à un choc violent, peut-être un obstacle.

Le cheminot, les contrôleurs et des agents d’astreinte de la SNCF étaient sur les lieux pour des reconnaissances destinées à trouver une trace d’un choc. Un TGV-Ouigo est bloqué en gare de Lunel, ainsi que des TER retenus jusqu’à nouvel ordre en gare SNCF de Nîmes. Plusieurs centaines de passagers se retrouvent dans ces trains. Ceux qui sont en gare SNCF de Lunel pourraient obtenir l’autorisation de descendre, le temps que l’incident soit terminé. L’autorisation a été donnée aux voyageurs, à 16h30 : ils peuvent descendre sur les quais, en gare SNCF de Lunel, jusqu’au départ du TGV vers Montpellier.

Un retard de 1h15

La SNCF a informé les passagers du train Ouigo n°6250 parti de Paris-Marne-la-Vallée-Chessy à destination de la gare SNCF Saint-Roch, à Montpellier et bloqué à Lunel que le retard était estimé à 1h15. La SNCF fait état d’une panne sur un train précédent. Il s’agit du TGV qui est arrêté en rase campagne près de Baillargues.

Métropolitain a joint un passager qui se trouve à bord du Ouigo : « Nous prenons notre mal en patience, nous pouvons sortir sur les quais de la gare de Lunel, mais, nous avons interdiction de partir, jusqu’à la fin de l’incident sur l’autre train, en rade vers Montpellier. Toutefois, il y a des passagers qui vont quitter le train et se débrouiller par leurs propres moyens pour rallier Montpellier. Ce qui est sympathique, c’est que les voyageurs s’entraident pour ce transport improvisé ».

Sur une voie

Selon nos informations, le TGV est immobilisé près de la gare de Baillargues à cause d’un câble électrique, peut-être un caténaire, qui aurait été arraché. Un vent violent souffle actuellement dans le Lunellois.

À 17h30, la direction régionale de la SNCF à Montpellier indiquait à Métropolitain que le trafic des trains avait repris sur une voie, entre les gares de Lunel et de Montpellier, ce qui permet de faire repartir, petit à petit tous les convois qui étaient bloqués. Tous les voyageurs des TGV, Ouigo, TER et Intercités vont être acheminés à destination de la gare SNCF Saint-Roch, à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *