Rémi Gaillard défend la cause animale dans le métro parisien

Après s’être enfermé dans une cage de la SPA de Montpellier durant 4 jours et autant de nuits, Rémi Gaillard s’affiche désormais dans le métro parisien toujours dans l’optique de défendre la cause animale. Cette fois, c’est pour dénoncer l’utilisation de la fourrure animale par les marques vestimentaires.

Au côté de Rémi Gaillard, la Youtubeuse Georgia Horackova et le comédien du collectif Nou Grégory Guillotin ont répondu favorablement à la demande de l’association marseillaise Animalter. La campagne Vire ta capuche, rendue possible grâce au financement participatif par 250 personnes, a pour objectif de sensibiliser les gens, et surtout les jeunes, à ne pas acheter de vêtements comportant de la fourrure animale. Elle s’inscrit dans le prolongement de la campagne nationale Mode Sans Fourrure.

Une cinquantaine d’affiches dans le métro et le RER parisien jusqu’au 23 novembre, un site internet donnant des conseils pour distinguer la vraie fourrure de la fausse, et deux spots sur Youtube constitue cette campagne. L’autre objectif de celle-ci, est d’obliger les marques à ne plus commercialiser de vêtements comportant de la fourrure : « Afin d’éviter les achats accidentels de vraie fourrure, toujours trop fréquents, nous estimons que la solution la plus simple est de ne pas succomber à la mode des poils sur capuche. C’est pourquoi nous conseillons à toute personne de “virer sa capuche”, qu’il s’agisse d’ailleurs de vraie ou de fausse, afin de ne pas encourager cette mode et de lutter ainsi efficacement contre cette industrie sordide » annonce l’association.

Les vidéos ont également pour but de dénoncer les conditions d’élevage : « Quel que soit le pays où sont élevés les animaux pour leur fourrure, les conditions sont tout aussi désastreuses : des cages en batterie minuscules, de nombreux animaux aux blessures insupportables (membres auto-mutilés, crânes ouverts, yeux crevés, infectés…). Animaux qui finiront électrocutés ou gazés sans anesthésie. Cela se passe aussi bien en Europe du Nord qu’en Europe de l’Est mais également en Chine. Et même en France » accuse l’association.

Si vous désirez soutenir cette cause, l’association invite à se photographier en train de retirer la capuche de son manteau et à la poster sur Twitter avec le hashtag #viretacapuche. Vous pouvez également vous engager à ne jamais acheter de fourrure en utilisant ce même hashtag.

Vidéo tout public

Autre version avec des images plus choquantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *