Pyrénées-Orientales : il avoue un meurtre

Samedi dernier, un habitant de Prats-de-Sournia, dans le Conflent des Pyrénées-Orientales avait été tué d’un coup de couteau à la gorge. À l’arrivée des sapeurs-pompiers, d’un médecin et des gendarmes de la compagnie de Prades, la victime, âgée de 35 ans était décédé. La brigade de recherches était chargée de l’enquête, conjointement avec les gendarmes du groupe homicide de la section de recherches de Montpellier.

L’auteur présumé de ce meurtre au mobile inconnu avait pris la fuite, jusqu’à ce qu’il se présente au commissariat de police d’Arras, dans les Hauts de France, où il avait été convoqué pour purger une peine de prison de six mois ferme pour violences avec arme -avec un couteau-, comme l’indiquait une fiche de recherche judiciaire.

Aveux spontanés

Alors que le policier qui l’avait convoqué procédait à son audition, le suspect avouait spontanément avoir agressé et peut-être tué un inconnu, à son domicile, du côté de Perpignan. Les policiers d’Arras se rapprochaient des autorités judiciaires de Perpignan qui confirmaient qu’un trentenaire avait été tué par arme blanche, dans le Conflent et que l’auteur, en fuite n’était pas identifié.

Le meurtrier présumé a été ramené dans la semaine dans les locaux de la compagnie de gendarmerie de Prades pour être entendu sur les circonstances et le mobile ayant entraîné le décès du trentenaire à Prats-de-Sournia. Il semble que les deux hommes ne se connaissaient pas, mais que l’auteur présumé se serait retrouvé au domicile de la victime, sur son invitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *