Nîmes : ils avouent cent vols à la portière

Les policiers de la sûreté départementale du Gard les soupçonnaient de trente vols à la portière, ils en avoué une centaine ! Quatre adolescents âgés de 15 ans à 17 ans ont été interpellés mercredi matin, après une enquête des policiers sur une série de ces vols, au grand carrefour de la route nationale 106 qui mène à Alès et du centre hospitalier Carémeau, dans la ZUP ouest de Valdegour, à Nîmes.

Depuis un mois, les mineurs agissaient seuls ou en groupe, en ouvrant brusquement les portières non verrouillées des voitures arrêtées au feu rouge et occupées par des femmes seuls ou des couples de personnes âgées. Quand ils parvenaient à leurs fins, les voleurs dérobaient les sacs et sacoches et s’enfuyaient à pied vers la cité proche.

Pas de plaintes

Certains vols ont été filmés par les caméras de vidéosurveillance de la Ville de Nîmes, ce qui a permis aux enquêteurs d’identifier le quatuor, déjà connus du parquet des mineurs. Au départ, la garde à vue portait sur 9 faits présumés commis depuis le début de la semaine, puis sur 21 autres vols à la portière, selon les plaintes déposées par les victimes en un mois.

Or, lors de leurs auditions en garde à vue, les quatre adolescents ont avoué, tout de go avoir commis une bonne centaine de méfaits identiques ou tentatives en un mois seulement. Visiblement, de nombreuses victimes ont préféré ne pas signaler ces agressions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *