Montpellier : des voleuses de cartes bleues de 13 ans

Deux voleuses présumées de cartes bleues qui, dans la foulée ont réussi à effectuer des retraits importants à des distributeurs automatiques de billets (DAB) en compagnie d’un complice, un jeune majeur, sont âgées de 13 ans.

Lundi, l’attention d’un équipage de policiers de la brigade anticriminalité (BAC) du commissariat central de Montpellier en surveillance autour du square Planchon, en bas de la rue Maguelone a été attirée par la présence d’un jeune trio devant un DAB. L’homme, accompagné de deux adolescentes effectuait un retrait avec une carte bancaire. Le trio était interpellé pour des vérifications, alors qu’il avait une importante somme d’argent dans les mains. L’adulte est âgé de 22 ans, les deux complices sont des Bosniaques âgées de 13 ans. Très vite, il apparaissait que la carte bleue venait d’être volée à une habitante de Sète de 67 ans, après qu’elle ait réglé un ticket de tramway à la station de la gare SNCF Saint-Roch.

Mode opératoire

Selon un mode opératoire qu’affectionnent ces redoutables jeunes voleurs à la tire, la sexagénaire a été discrètement encadrée par les deux adolescentes qui ont détourné son attention devant l’appareil, en lui indiquent la marche à suivre pour retirer le ticket de transport, mais qui en fait, en profitent pour lire le code secret de la carte bleue. Ensuite, toujours en continuant la conversation, elles ont accompagné la victime sur le quai, puis jusque dans la rame du tramway, où elles sont parvenues à la soulager en douceur de la carte bancaire.

Les deux voleuses munies de la carte bleue ont ensuite rejoint leur comparse pour aller retirer le plafond des fonds autorisés au DAB le plus proche. Un manège qui n’a pas échappé à la perspicacité des policiers de la BAC. Le trio venait de vider en deux opérations de 1100 euros au total le compte de la retraitée sétoise, qui s’est aperçue de la disparition de sa carte bleue, une fois dans le tramway et qui a fait immédiatement le rapprochement avec le comportement des deux mineures à la station. Dans les poches du trio, les policiers de la Sécurité publique ont récupéré un surplus de 400 euros en coupures, provenant probablement d’un précédent vol à la tire similaire commis au préjudice d’une victime, qui ne s’était pas encore manifestée ce mercredi.

Mise en garde

L’état-major de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault (DDSP 34) met en garde les usagers, après une recrudescence depuis ces dernières semaines de ces vols à la tire, à certaines stations des lignes du tramway, principalement à celles situées dans le secteur de la gare SNCF Saint-Roch. Il est demandé aux usagers, notamment les personnes âgées et vulnérables  de faire preuve de vigilance, lorsqu’ils sont abordés autour de l’automate de paiement du ticket de transport par des inconnus, souvent des jeunes femmes.

Les usagers du tramway utilisent, en effet de plus en plus leur carte bancaire pour retirer leur ticket de transport à l’automate, car en payant avec des pièces, l’appareil ne rend plus la monnaie si l’appoint -1,60 euro- n’est pas fait. Ce qui n’a pas échappé à la sagacité des petites voleuses à l’affût.

 

2 Comments

  1. les mains coupées devraient calmer les récidivistes mais cela est impossible avec nos politiques, il faut les protéger les pauvres ! encore une fois c est pas des petites suédoises qui ont volées il manque une information importante ! mineur isolé !

  2. S’il vous plait e-metropolitain, arrêtez d’utiliser le terme « carte bleue ». Carte bleue est un nom commercial comme « Visa » ou « Mastercard ». De plus, cette marque a aujourd’hui disparue. Le terme « carte bancaire » pour CB serait bien plus juste.
    Bonne continuation à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *