Port de Sète-Frontignan : pêche et croisières en vogue

Le conseil annuel du port régional Sud de France Sète-Frontignan s’est réuni jeudi dernier. Didier Codorniou, vice-président de la Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée), président de ce conseil y représentait Carole Delga, la présidente de Région.

Ce fut l’occasion de dresser le bilan. Ont notamment été abordés au cours de cette réunion avec le président de l’établissement public régional port Sud de France, Marc Chevallier, les élus de la Région et la communauté portuaire, les bons chiffres de l’activité portuaire pour 2015 et des 10 premiers mois de l’année 2016 et les perspectives encourageantes pour les années à venir. Avec 3,75 millions de tonnes en 2015, le port a progressé de 800’000 tonnes par rapport à son niveau de 2009.

Plus 30% pour les croisières.
Plus 30% pour les croisières.

Si l’activité passager ferry marque actuellement le pas, en revanche, le port de pêche est en hausse depuis le début de l’année et les croisières sont en progression avec 48 escales programmées pour 2017 (+ 30 %). « Ce sont 10 années de rénovation et d’investissements régionaux qui permettent aujourd’hui au port de Sète-Frontignan de générer une activité en hausse dans un contexte portuaire international morose et aux responsables du port d’espérer un trafic en augmentation de 1 million de tonnes d’ici 4 ans » s’est félicité Didier Codorniou.

Opérateur Ekol

La communauté portuaire s’est réjouie de cette situation et est très attentive aux résultats des appels d’offre lancés par l’Etablissement public régional (EPR Port Sud de France) pour le développement portuaire, dont les résultats seront connus dans les prochaines semaines.

Comme l’a souligné la présidente de la Région, Carole Delga, lors de l’inauguration du quai H, le 21 octobre dernier, « d’ores et déjà l’ouverture par l’opérateur Ekol d’une seconde ligne de remorques et la mise en service en cette fin d’année de la ligne fret utilisé par Ekol pour rejoindre le nord de la France sont de bonnes nouvelles pour le trafic portuaire, l’activité économique et donc l’emploi dans notre région ».

En conclusion de ce conseil portuaire, Didier Codorniou a rassuré les pêcheurs sur la pérennité des outils de levage et a rappelé les investissements effectués récemment par la Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée), le môle Masselin et le quai H pour le port de commerce, la rénovation du pont de la gare, importante pour la concession plaisance et la bonne interaction entre la ville et le port.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *