Le Barcarès : le port dans un nouveau pôle urbain

La municipalité du Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales a engagé un vaste projet d’aménagement et de requalification de son port, qui verra à terme l’émergence d’un nouveau pôle urbain. Ce projet basé sur le principe d’écoconception ambitionne de réunir la mer, la plage, la lagune, le village et le nouveau port afin de tisser des liens entre les activités traditionnelles liées à la pêche et les activités de plaisance, sportives, culturelles, touristiques et commerciales.

L’objectif du programme est de résoudre la problématique de la circulation des voitures permettant à la fois la fluidité des déplacements maritimes et privilégiant les mobilités douces par la création de nouvelles passerelles et de quais re-dessinés pour les piétons, d’un circuit cyclable reliant le port et la ville. Plusieurs ouvrages portuaires sont projetés visant à améliorer le confort et la sécurité de navigation et à augmenter la capacité du port, notamment pour de plus grands gabarits avec l’élargissement de la passe d’entrée du port, l’agrandissement de l’avant-port avec la création de 1500 anneaux supplémentaires qui permettront d’accueillir des bateaux de 6 à 24 mètres de long.

Générer de l’activité économique

Ces aménagements visent à donner un nouveau souffle à l’activité de plaisance du port du Barcarès, le différenciant ainsi de l’offre portuaire concurrentielle. « Un des principaux objectifs à moyen terme est de générer de l’activité économique qui stimule la croissance pérenne de la ville »souligne Alain Ferrand, maire du Barcarès.

De nouveaux équipements, des logements et une nouvelle capitainerie, visant à devenir une icône de l’architecture de la ville sont prévus. L’amélioration du rapport entre la ville et la mer, le partage et l’animation des espaces publics portuaires, ainsi que l’optimisation des conditions de navigation et d’accueil de la plaisance ont fixé les enjeux de qui constitue une pièce essentielle du Projet de territoire porté par la Communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée.

100’000 m2 de surfaces

Le projet englobe aussi la création du nouveau quartier en cœur de ville qui comprend 100’000m² de surfaces de plancher, dont 27’000 m² dédiés aux activités commerciales. Un pôle « recherche & développement » est également prévu. Alain Ferrand, précise : « La commune et l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD) ont d’ores et déjà arrêté le principe d’un partenariat faisant de la commune du Barcarès la base avancée de l’Université de Perpignan pour tout ce qui concerne la mer et les énergies renouvelables. In fine, ce sont trois laboratoires de recherches, ainsi que des formations étudiantes qui seront implantées sur la commune ».

La concertation vient de commencer avec les habitants du Barcarès. Une nouvelle réunion est prévue à la fin de ce mois.

2 Comments

  1. En voilà une idée qu’elle est bonne !
    J’espère qu’ils ont pris en considération la hausse du niveau de la mer entre 3 et 7 m pour les prochaines décennies ?
    A moins que le maire soit Donald Trump ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *