Montpellier : 3,2 kg de cannabis chez le braqueur

Les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault venus interpeller un Montpelliérain de 26 ans, mercredi à 7h30 sur son lieu de travail pour une tentative de vol avec arme sur une jeune femme, le 21 août dernier, ont découvert 3,2 kilos de cannabis -2,35 de résine et 940 grammes d’herbe- en perquisitionnant son domicile.

Le 21 août, une jeune femme avait été accostée par un inconnu, rue de la Croix-de-Lavit, dans le quartier d’Euromédecine, à la périphérie nord de Montpellier. Il était arrivé en courant derrière elle et lui avait ordonné de lui remettre son sac à main. Nullement intimidée, la jeune femme avait refusé. L’agresseur avait alors exhibé une arme de poing et avait braqué la victime pour la contraindre à s’exécuter. Courageuse, la jeune femme avait refusé de céder une nouvelle fois, gardant son sac bien contre elle.

Elle avait ainsi provoqué la fuite du braqueur, qu’elle reconnaissait formellement au commissariat central de Montpellier dans le fichier des personnes déjà condamnées. Depuis l’été dernier, le suspect restait introuvable et pour cause : il changeait d’adresse régulièrement, probablement pour échapper aux policiers.

Finalement, les enquêteurs parvenaient à localiser son lieu de travail actuel et à l’interpeller, mercredi matin.

Comptabilité de dealer

La perquisition de son domicile ne permettait pas de découvrir l’arme de poing utilisée pour l’agression du 21 août au parc Euromédecine, mais l’attirail parfait du trafiquant de drogue : 2,350 kilos de résine de cannabis étaient saisis, ainsi que 145 grammes de cocaïne, près d’un kilo d’herbe de cannabis, soit au total 3,2 kilos de cannabis, une balance de conditionnement de la drogue et un cahier de comptabilité.

En garde à vue, le suspect a expliqué qu’il avait une dette à rembourser et qu’il servait de « mule » à un trafiquant, en lui rendant service en entreposant la drogue et le carnet de comptabilité chez lui. Une version qui ne semble pas convaincre les policiers. Le dealer-braqueur présumé sera jugé en comparution immédiate lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *