LIVE – Les anti-nucléaires rassemblés sur la Comédie

Tandis que se déroule jusqu’au 10 novembre au Corum, un cycle de conférence sur les matériaux nucléaires, le collectif Arrêt du Nucléaire 34 s’est rassemblé ce mardi soir sur la Comédie devant les Trois Grâces avant de rejoindre le palais des congrès.

Le collectif entend dénoncer par leur action la tenue du NuMat2016 « organisé par le lobby (CEA Commissariat à l’Énergie Atomique, AIEA – Agence internationale à l’Énergie Atomique…) s’y tiendra à l’abri des regards entre les murs épais du Corum. Les citoyens ne sont bien sûr jamais invités dans ces débats de « spécialistes » ou l’on décide à leur place« .

La France possède actuellement 58 réacteurs dont 42 ayant atteint ou dépassé les 30 ans d’âge pour lesquels ils étaient conçus. Ce qui pour le collectif « fait peser des risques considérables sur l’Europe et le monde. À tel point qu’à ce jour c’est plus de 20 réacteurs qui sont à l’arrêt forcé. Et la probabilité d’un accident majeur en France est chaque jour une réalité de plus en plus inquiétante« . Le collectif entend également alerter l’opinion sur un projet de décret qui « rehausserait les normes « acceptables » des niveaux d’expositions des populations en cas d’accidents« .

Selon eux « la seule solution, avant qu’une nouvelle catastrophe nucléaire ne survienne, c’est l’arrêt urgent du nucléaire. Civil ou militaire, il fait peser une insécurité permanente sur les populations et hypothèque la vie des générations à venir« . En brandissant les spectres de Tchernobyl et Fukushima bien présents dans toutes les têtes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *