Halloween : douze bonbons cancérigènes 

À la veille d’Halloween, c’est une nouvelle, dont on se serait bien passé. Les bonbons, véritables stars de cette fête celtique d’origine irlandaise seront forcément consommés en grande quantité par nos petits monstres. Eh bien selon une enquête réalisée par l’organisation non gouvernementale (ONG), agirpourlenvironnement.org, plus d’une centaine de produits contiendraient du dioxyde de titane, des nanoparticules qui sont potentiellement cancerigènes.

Voici la liste des confiseries concernées : Bonbons Têtes brulées, Elodie, Fizzy, chewing-gum Airwaves, Hollywood, Freedent, Malabar, confiseries M&M’s, Skittles, gâteaux LU, chocolats Milka, décorations gâteaux Vahiné…Bref, 12 confiseries connues du grand public.

Quid du dioxyde de titane ?

Vous avez remarqué que les bonbons, de nos jours sont particulièrement brillants. Le dioxyde de titane, qui n’est par ailleurs pas utilisé uniquement dans l’alimentation, est censé y contribuer. On retrouve aussi ces nanoparticules dans les filtres UV des crèmes solaires, dans les dentifrices, les comprimés, la peinture blanche ou encore le revêtement des routes.

« Après le scandale de l’amiante, comment accepter que les enfants soient les cobayes de ces substances dangereuses qui envahissent notre alimentation à notre insu ? N’ayant aucune utilité pour le consommateur tout en leur faisant courir des risques inutiles, un moratoire sur la nano-malbouffe s’impose », déplore Magali Ringoot, d’Agir pour l’Environnement, « Halloween doit rester une fête… et sans horreurs pour la santé des enfants » 

Il existe peu d’études qui mettent en avant la toxicité du dioxyde de titane, lors de son ingestion. Agir pour l’Environnement dénonce certains signes de toxicité, dont un important caractère inflammatoire et un lien avec l’augmentation du stress oxydatif.

Une étude alarmante sur la présence de nanoparticules -molécules d’un milliardième de mètre- dans ces sucreries préférées des enfants et des grands, qui constitue un véritable pavé dans la mare : http://agirpourl’environnement.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *