Saint-Bauzille-de-Putois : le maire et une élue au Grand Journal

2

La polémique autour de l’arrivée début novembre de 87 jeunes migrants, indésirables à Saint-Bauzille-de-Putois, dans l’Hérault enfle, au point que l’affaire devient nationale : le maire (SE), Michel Issert qui a démissionné de ses mandats d’élus et la première adjointe, Élisabeth Thérond -elle va également démissionner avec les 18 autres conseillers municipaux à l’issue du conseil du mercredi 2 novembre prochain- seront les invités du Grand Journal de Canal Plus, ce lundi à partir de 19h05.

En direct

- Annonce -
PAVÉ 250

Le présentateur, Victor Robert a réussi à les convaincre de « monter » à Paris. Le maire et sa première adjointe, accompagnés de l’assistante de l’édile prendront donc un avion demain sur l’aéroport de Montpellier pour être interrogés en direct sur le plateau d’une des émissions phares du début de soirée sur la petite lucarne.

Depuis que Michel Issert et les élus ont appris, sans aucune concertation préalable que 87 réfugiés étrangers de la « jungle » de Calais allaient être accueillis dans un centre de loisirs de la commune, un bras de fer les oppose au préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, qui aurait lancé des négociations, en vue de faire revenir le maire sur sa position. Sans succès, assurait-on ce dimanche soir à Saint-Bauzille-de-Putois, où la population a pris fait et cause pour les élus.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

2 Commentaires

  1. Ce n’est pas un scoop, juste un maire vexé de ne pas avoir été averti avant les autres et qui fait une crise d’autorité sur le dos de migrants qui n’y sont pour rien. Flatter l’égoïsme et les réflexes xénophobes de ses concitoyens n’est pas glorieux surtout quand on affiche un rejet aussi radical de l’arrivée de ces personnes expulsées de Calais. Heureusement qu’il y a beaucoup d’autres personnalités, la plupart non élues, qui assument leurs responsabilités politiques dans notre société, sans chercher à se faire mousser.

  2. Robert, Emmanuelle Cosse, notre chère ministre du logement, a fait un appel aux Français pour accueillir des migrants dans leur maison, vu votre discourt de gauchiste de base vous êtes surement allez aux bout de vos convictions en accueillant des migrants chez vous ou comme tous les donneurs de leçon votre humanité s’arrête à la porte de votre maison……

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here