EXCLUSIF INFOS H24. Un couple -lui, 29 ans, elle, 20 ans- a été mis en examen dans la semaine par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Montpellier pour des violences volontaires présumées sur un garçonnet de 2 ans.

La mère du concubin, qui n’est pas le père de l’enfant a été mise en examen pour non-assistance à personne en danger et laissée libre, sous contrôle judiciaire. Ce sont les urgentistes de l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve, à Montpellier qui avaient alerté les policiers du commissariat central, le week-end dernier lors de l’admission du garçonnet victime de fractures récentes et de traces de coup plus anciennes. Le syndrome du “bébé secoué” était également évoqué par les médecins dans leur signalement.

- Annonce -

Tentative d’homicide volontaire visée

Le compagnon de la jeune femme, mère de l’enfant a expliqué en garde à vue que les blessures avaient été causées par des chutes récurrentes du garçonnet, maladroit dans ses déplacements, ce qu’a exclu des expertises réalisées par un expert de l’institut médico-légal du CHRU Lapeyronie. Sa version n’a donc pas convaincu le juge d’instruction, qui l’a notamment mis en examen pour “tentative d’homicide volontaire aggravée par ascendant, violences volontaires sur mineur de 15 ans”, selon les réquisitions du procureur de la République de Montpellier. La jeune femme a été mise en examen pour “non-empêchement de crime”. Le couple est passible de la cour d’assises.

L’état de santé du garçonnet s’est amélioré depuis le week-end dernier. Il est hors de danger, mais pourrait garder des séquelles.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here