Policiers.

Un coup de filet dans les milieux de la drogue a été lancé mercredi après-midi par quelque 70 policiers de la Sécurité publique de Montpellier pour mettre un terme à un trafic qui durait depuis 4 mois sur la place Saint-Paul, dans le quartier de la Mosson-la Paillade, en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Un kilo de résine de cannabis, 24 grammes de cocaïne et 1000 euros en liquide ont été saisis. Un supermarché de la drogue à ciel ouvert mitoyen d’un centre commercial très fréquenté !

Les abords du supermarché du centre commercial Saint-Paul étaient devenus depuis le mois de juin une véritable plaque tournante pour écouler de la résine de cannabis et de la cocaïne auprès de nombreux clients habituels.

Une belle saisie en "flat" en ZSP. Photo DDSP 34.
Une belle saisie en “flag” en ZSP. Photo DDSP 34.
- Annonce -

Les trois cerveaux présumés du trafic, interpellés mercredi après-midi avaient mis au point un système étonnant : discrètement, les consommateurs allaient directement chercher leur dose -barrette pour le haschich ou bonbonne pour la coke- dans des buissons touffus, après avoir payé lors d’une transaction sur le site. Mais, visiblement, ce manège n’a pas été si discret, puisqu’un juin dernier, un tuyau est parvenu aux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) du commissariat central, régulièrement en patrouille dans cette ZSP. Les BACman se sont mis au travail : surveillances sous la forme de planques, filatures avec utilisation de moyens pointus pour confondre les trafiquants.

Guetteurs

Les policiers de la BAC ont rapidement mis au jour un trafic organisé, avec notamment de jeunes guetteurs qui se relayaient jour et nuit sur ce vaste parking de Saint-Paul. Et ils ont découvert l’existence d’un supermarché de la drogue, avec un self-service installé dans les buissons situés aux abords du centre commercial.

Une belle saisie en “flat” à Montpellier. Photo DDSP 34.
Une belle saisie en “flat” à Montpellier. Photo DDSP 34.
La BAC a passé le relais aux enquêteurs de la brigade des “stups” de la sûreté départementale de l’Hérault, qui a poursuivi les investigations, en étroite collaboration pour s’intéresser aux trois têtes de réseau, âgés de 22 ans et de 24 ans, domiciliés dans le quartier de la Mosson-la Paillade.

Train de vie de luxe

Les faits et gestes de ces trois jeunes de la cité sans emploi, mais menant un train de vie de luxe ont été épiés 24h sur 24. Des dealers très méfiants qui comptaient sur les guetteurs…Jusqu’à l’opération déclenchée mercredi, à 15h30. Quelque 70 policiers de plusieurs unités du commissariat central et du bureau Nord ont investi le site, avant d’effectuer des perquisitions aux domiciles du trio.

Un kilo de résine de cannabis, 25 grammes de coke et 1000 euros en numéraires ont été récupérés. Les trois jeunes trafiquants de drogue présumés ont été placés en garde à vue, ainsi que deux complices actifs. Tous ont été remis en liberté ce jeudi soir, trois seront jugés ultérieurement devant le tribunal correctionnel.

C’est une excellente opération à mettre à l’actif de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault (DDSP 34) dans cette zone de sécurité prioritaire, où les suspects pensaient faire perdurer leur trafic de drogue juteux.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here