Samedi 15 ocotobre, s’est déroulée dans les rues de Montpellier, la Marche des Diversités à laquelle ont participé plus de 15 000 personnes d’après les organisateurs. Tous rassemblés par solidarité en soutien des LGBT persécutés et tués dans le monde. Tous rassemblés sous la bannière “Fièrement Solidaires”. Tous ??? Non pas tous, comme l’a souligné lundi la présidente d’honneur de cette 23ème édition Daphné Bürki, dans son émission “La Nouvelle Edition” sur C8 : “J’ai eu droit à un cour de récupération politique“. Dans le viseur de l’animatrice, Philippe Saurel et Jean-Christophe Cambadélis.

Selon Daphné Bürki, “quand Philippe Saurel a appris qu’il n’y aurait pas de prise de parole ni de photo officielle, il s’est éclipsé” et de poursuivre en envoyant un tacle récurrent depuis les dernières élections “Alors il aurait pu envoyer Lorraine Acquier une de ses adjointes. Montpellier, ville du mariage pour tous quand même ! Mais non, Lorraine Acquier est adjointe mais aussi l’ancienne présidente de la Manif pour Tous de l’Hérault. Mince… Flûte…“. Annie Yague, Déléguée aux Affaires sociales, et d’autres adjoints étaient bien présents dans le cortège “pour représenter Philippe Saurel” comme cela est claironné scolairement à chaque manifestation, événement ou réunion se déroulant sans la présence du maire.

- Annonce -

Puis de mentionner le président du PS “Jean-Christophe Cambadélis qui a claqué quelques bises devant les caméras puis il a disparu. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il était décu de ne pas pouvoir danser torse nu sur un char” s’en amuse l’animatrice. Daphné Bürki a par contre loué la présence digne et discrète de Robert Hue “qui a beaucoup aidé au financement de cette marche“. Parce que des fois en politique, une bonne communication passe par une simple présence… même silencieuse.


La fierté pour tous – L’Édito – La Nouvelle… par lanouvelleedition

 

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here