Entre Bessan et Vias : 100 hectares de végétation ont brûlé

0
Un Air Tractir fait un largage sur la tête de feu entre Bessan et Vias. Photo Sdis 34.
1140×200

INCENDIE. C’est le plus important feu de végétation depuis le début de l’année dans l’Hérault : 100 hectares de garrigue, de forêt et de champs ont brûlé ce samedi entre Bessan et Vias, selon un bilan définitif du Sdis 34 à 19h.

Le feu s’est déclaré vers 12h10 ce samedi sur le chemin de Vias, dans la commune de Bessan, entre Agde et Pézenas et a rapidement pris de l’ampleur.

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Le Codis 34 a dépêché sur place sept groupes d’intervention feux de forêt -GIFF-, soit une centaine de sapeurs-pompiers et deux Air Tractor pour effectuer des largages de produit retardant sur la tête de feu. À 12h45, la RD 612A qui relie Bessan et Vias a été coupée dans les deux sens, en raison du dégagement de fumées qui gênaient les automobilistes. Le front de feu se dirige vers le bord de l’A9.

À 14h45, 5 Canadair et Tracker étaient sur zone. L’urgence était que le feu ne « saute » pas l’A9. À 16h, la superficie détruite était estimée à 33 hectares, à 17h. Mais, il a poursuivi sa progression dans une végétation asséchée. À 19h, on pouvait dire que l’incendie était fixé. La superficie totale calcinée est estimée à 100 hectares.

Un gros panache de fumée est visible de plusieurs kilomètres à la ronde, du littoral et de l’autoroute A9 notamment. De multiples départs de feux d’origine suspecte ont éclaté dans cette zone de Bessan-Montblanc et Saint-Thibéry depuis ces dernières semaines.

 

L’incendie se propage ce samedi entre Bessan et Vias. Photo Lucie M. pour Métropolitain.
Les flammes pas loin de la route entre Bessan et Vias ce samedi. Photo Lucie M. pour Métropolitain.
- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here