Saint-Jean-de-Védas : 70 caravanes sur le stade de rugby

4
La police municipale de Saint-Jean-de-Védas sur place pour gérer le convoi. Photo JMA, Métropolitain.

OCCUPATION. Quelque 70 caravanes et voitures, ainsi que 350 gens du voyage ont pu s’installer sur le stade de rugby de Saint-Jean-de-Védas, à l’ouest de Montpellier ce lundi en fin de matinée. Un nouveau coup de force sur des installations publiques d’une commune de l’Hérault.

L’arrivée du convoi de ces familles d’évangélistes a entraîné un bouchon important sur la route de Lavérune, que les policiers municipaux de Saint-Jean-de-Védas ont veillé à canaliser, sous une chaleur caniculaire, ainsi que les gendarmes de la brigade locale.

facecd34
TAE
PAVÉ
PAVÉ 250

Ce matin, nous évoquions l’inquiétude et la colère des élus de la métropole face à l’installation illégale de 450 caravanes et le risque de voir en arriver d’autres. Il faut en ajouter 70 de plus.

>> À LIRE : 450 caravanes de gens du voyage dans la métropole : http://e-metropolitain.fr/2017/06/19/metropole-de-mon…e-gens-du-voyage/

Avez-vous notre nouvelle application mobile ? Si non, cliquez sur ce lien : http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

4 RÉACTIONS

  1. Pourquoi diable tous ces évangélistes ne se réunissent ils pas sur un Causse, celui du Larzac par exemple, il y a de la place et pas ou plus de tirs en été !

  2. Ils payent bien sur l’eau et l’électricité
    Ils payent bien sur les dégradations que cela cause.
    Ils ont évidemment toutes les autorisations nécessaires pour occuper les lieux.
    Ils vont évidemment être verbalisé pour occupation illégale de lieux public que l’on paye avec nos împôts.
    Parce que nous, le peuple, en cas d’excès de vitesses, ou de retard de paiement de l’impôt, on ne nous fait pas de cadeaux.

    Et pendant ce temps le préfet est a la plage.

MA RÉACTION

Please enter your comment!
Please enter your name here