Montpellier : 1,2 kg d’héroïne écoulé par trois dealers

0
Héroïne.

DROGUE. C’est un joli coup de filet qui a été réalisé lundi 12 juin par les policiers de la Sécurité publique de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de l’Hérault : trois dealers présumés d’héroïne ont été mis hors d’état de nuire et six héroïnomanes « accrocs » à cette poudre -elle se consomme par piqûre ou elle se sniffe avec une paille, comme la cocaïne- ont été interpellés et sont passés par la case « garde à vue » à l’hôtel de police, avant d’être remis en liberté.

Ils ont expliqué s’approvisionner régulièrement depuis plusieurs mois au domicile du principal vendeur, dans un appartement du quartier ouest de la Martelle, à Montpellier. C’est devant ce logement, au moment où un client ressortait avec une bonbonne d’héroïne sur lui, que les policiers qui étaient en planque ont procédé à son interpellation. Dans la foulée, ils ont investi l’appartement du cerveau du trafic âgé de 46 ans.

Système pyramidal

facecd34
TAE
PAVÉ
PAVÉ 250

41 grammes de poudre et 460 euros ont été saisis lors des perquisitions. Les enquêteurs ont également mis en état d’arrestation un « associé » âgé de 34 ans. Le quadragénaire lui vendait la drogue drogue, qu’il revendait à un troisième toxicomane, lequel l’écoulait auprès des consommateurs réguliers, selon un système pyramidal bien rodé.

Les héroïnomanes entendus lors de l’enquête ont indiqué qu’ils achetaient 20€ le gramme auprès des dealers qui sont soupçonnés d’avoir écoulé 1,2 kilos d’héroïne depuis ces dernier mois pour un bénéfice estimé à 24’000 €.

Les policiers de la brigade des « stups » avaient placé ces trafiquants de drogue dure sous étroite surveillance. L’appartement de la Martelle était devenu un petit supermarché spécialisée dans la vente d’héroïne. En garde à vue, les trois dealers présumés ont nié les faits. Ils ont été écroués vendredi après le renvoi de leur procès en comparution immédiate au 19 juillet.

Avez-vous notre nouvelle application mobile ? Si non, cliquez sur ce lien : http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

MA RÉACTION

Please enter your comment!
Please enter your name here