Castelnau-le-Lez, Boujan-sur-Libron : le « serial killer médical » en prison

0
Razzia sur les endoscopes dans les cliniques et les CHU de la région.
1140×200

ARRESTATION. Un spécialiste des vols des appareils de valeur dans les hôpitaux et les cliniques a encore frappé. Âgé de 63 ans, surnommé le « serial killer médical », il est soupçonné d’opérer depuis plus de vingt ans, partout en France. Ce voleur est de nouveau tombé dans les mailles du filet du SRPJ de Montpellier, avec l’aide de la Paf : il a été intercepté au Boulou, dans les Pyrénées-Orientales, les enquêteurs le soupçonnant d’avoir voulu passer la frontière espagnole. Une information judiciaire a été ouverte par le procureur de la République de Montpellier.

Le suspect n’est pas un inconnu des policiers de la PJ de Montpellier et pour cause : il a déjà été arrêté dans le passé pour des vols similaires, notamment dans les hôpitaux et des cliniques d’ici. Lors de son interpellation ces derniers jours au sud de Perpignan, il transportait 300’000 € de matériel médical dans des valises : une dizaine d’endoscopes en fibre optique. Ils provenaient de la clinique du Parc à Castelnau-le-Lez, à la périphérie nord de Montpellier, cambriolée le week-end du 22 et du 23 avril derniers.

Razzia dans la région

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Les appareils avaient été dérobés dans un coffre-fort. Une plainte contre X avait été déposée auprès de la brigade de gendarmerie locale. Les enquêteurs de la brigade de recherches de la compagnie de Castelnau-le-Lez avaient fait un rapprochement avec la disparition dans des circonstances identiques ces six derniers mois d’endoscopes dans sept cliniques, à Boujan-sur-Libron, près de Béziers, Avignon et Carcassonne.

Cet Algérien de 63 ans, avait été « signalé » par les policiers des Hauts-de-France au SRPJ ‘ici. Il était sorti de prison à l’automne dernier et, sous contrôle judiciaire, il attendait son procès prévu vendredi devant la chambre JIRS -juridiction interrégionale spécialisée- de Lille. Il doit y répondre de nombreux vols de matériel high-tech, des fibroscopes et des coloscopes, dans les hôpitaux des Hauts-de-France, l’affaire ayant débuté en juin 2013 à Saint-Quentin, dans l’Aisne.

Il se cachait près de Montpellier

Le sexagénaire avait quitté la région lilloise et se cachait autour de Montpellier, secteur où il a longtemps vécu. Il avait été condamné ici pour des vols d’appareils médicaux et incarcéré en 1996. Présentant bien, le sexagénaire en blouse blanche, faux badge et fausse carte de médecin se présente dans les établissements hospitaliers -CHU et cliniques- pour effectuer des repérages, notamment pour relever les endroits où se trouvent des caméras de vidéosurveillance.

Les endoscopes qu’il affectionne se placent rapidement dans des petits sacs de sport, puis dans des minuscules valises. Le voleur présumé est soupçonné de revendre ce matériel de valeur via une filière organisé dans des hôpitaux en Algérie, où les endoscopes sophistiqués sont très recherchés.

À l’issue de son arrestation au Boulou, le « serial killer médical » a été incarcéré par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Montpellier. L’enquête va s’attacher à établir si c’est bien lui qui a fait les razzias dans les cliniques de la région, et dans l’Hérault depuis ces six derniers mois.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here