Montpellier : deux rames de tramway se tamponnent

0
Tramway de Montpellier. MCAL
1140×200

DERNIÈRE MINUTE. Dans des circonstances indéterminées qui font l’objet d’une enquête interne -mais l’hypothèse d’un malaise d’un des conducteurs est retenue- deux rames du tramway de Montpellier se sont légèrement tamponnées ce samedi vers 9h au niveau de la station du Corum, à Montpellier. Il n’y a pas eu de blessé parmi les passagers, mais un des traminots a été choqué.

Les deux rames ont pu être ramenées immédiatement au dépôt de TaM 3M -Transports de Montpellier Métropole Méditerranée- de la Jeune Parque, quartier Garosud, à Montpellier pour une expertise technique.

« Léger pousse-pousse »

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 ont dépêché une ambulance au dépôt pour soigner le traminot en état de choc. Il ne présentait au final aucune blessure entraînant un transfert sur les urgences du CHU et a été laissé sur place.

La direction de la Tam 3M, jointe à 10h45 par Métropolitain assure, « qu’il y a eu un léger pousse-pousse sur les rails et qu’il n’y a aucun blessé à déplorer. Un des conducteurs du tramway a demandé à être soigné via la cellule idoine activée selon la procédure interne dans ce genre d’événement ».

Les deux rames se suivaient quand le léger choc s’est produit.

Un malaise ?

Le traminot soigné dans un premier temps par les sapeurs-pompiers au dépôt de la TaM 3M à Garosud a été conduit vers 10h aux urgences du CHU de Montpellier. Selon nos informations, il aurait été victime d’un malaise alors qu’il conduisait une rame. Lorsqu’il a repris ses esprits, il a appuyé immédiatement sur le bouton rouge d’arrêt déclenchant l’arrêt d’urgence sur les rails, mais il n’a pas pu éviter le léger choc avec la précédente rame déjà immobilisée dans le même sens.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here