Hérault : 56 permis retirés durant le week-end du 1er mai

1
Contrôle routier par la gendarmerie, entre Beziers et Agde. - LODI FRANCK/SIPA

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Mobilisés en masse durant le week-end du 1er mai, les militaires de la gendarmerie étaient sur le terrain et ce n’est pas faute d’avoir prévenu. Dans l’Hérault, pas moins de 56 permis de conduire ont été retirés et près d’un millier d’infractions ont été relevés.

« Nous vous avions prévenus » rappelle le groupement de gendarmerie de l’Hérault tout en communiquant les chiffres. Alors que le week-end du 1er mai est connu pour sa forte affluence sur les routes de la région, 31 conducteurs ont été contrôlés pour une vitesse excessive au-delà de 40km/h, neuf pour l’empire d’un état alcoolique et seize autres pour conduite sous l’influence de stupéfiants.

Aucun accident mortel

Pavé

Au total, plus de 330 contraventions ont été dressées par les gendarmes et 573 par les radars mobiles automatiques. « Dans le même temps, aucun accident mortel n’a été à déplorer » relèvent avec satisfaction les gendarmes de l’Hérault.

Les policiers de la sécurité publique étaient également sur des artères des agglomérations : Montpellier, Béziers, Sète et Agde. Le long week-end prochain -les 6,7 et 8 mai- s’annonce lui aussi comme un week-end sensible en terme de sécurité routière, un dispositif similaire va être déployé par les policiers et les gendarmes afin d’inciter les automobilistes à respecter le code de la route.

On ne le répètera jamais : prudence sur les routes.

PARTAGER

Une réaction

  1. L’empire, c’est l’ascendant, l’influence morale de quelqu’un ou de quelque chose sur une personne, sur une de ses facultés : il est donc correct de dire sous l’empire de la colère, de la passion, ou, comme André Gide, sous l’empire du haschisch, je ne peux pas me retenir de voler. L’emprise est l’ascendant intellectuel ou moral exercé par quelqu’un ou quelque chose sur un individu : on a de l’emprise sur quelqu’un.

Laisser un commentaire