TGV. Illustration.
BANNIERE

CHARTE. SNCF, première entreprise à se lancer dans l’open data en France, en 2012 conforte sa position de leader dans ce domaine avec l’ouverture de 114 jeux de données, publiés sur la plateforme data.sncf.com, mercredi. Au total, 200 jeux de données sont désormais ouverts. SNCF entend intensifier sa politique d’ouverture et se dote d’une charte qui vise à encadrer cette pratique.

Les nouvelles données proviennent en majorité de SNCF Réseau avec 95 jeux de données ouverts. Elles concernent la description de l’infrastructure -caractéristiques des lignes, des ouvrages d’art, des passages à niveau, des traversées voies piétons, des cours de marchandises, etc.-, ainsi que les travaux de maintenance et de modernisation réalisés chaque semaine. Sont également publiées des données sociales, environnementales, sociétales et financières.

Données mises à jour

Toyota

Pour ce qui concerne SNCF Mobilités, 19 nouveaux jeux de données sont ouverts et portent sur les tarifs TER, Intercités et TGV. Sont par ailleurs ouvertes des données aussi diverses que les menus actualisés des bars TGV, les acronymes utilisés à la SNCF, ou encore les baromètres d’opinion de l’entreprise.

Ces données seront mises à jour et enrichies régulièrement dans le site : https://ressources.data.sncf.com

Elles pourront être utilisées par des professionnels pour la réalisation de data-visualisations, par des développeurs ou des créateurs d’applications ou simplement consultées par le grand public.

Une charte

Par ailleurs SNCF a publié mercredi une charte qui encadre cette politique d’ouverture des données. Ce document fait la synthèse entre la volonté interne d’ouverture, le cadre légal, et les recommandations de Transparency International. Les deux éléments principaux en sont : le choix de «  l’ouverture par principe » des données, et la responsabilisation des porteurs internes de données.

>> SNCF reste une des entreprises ferroviaires les plus fortes dans le monde. Elle a réalisé un chiffre r’affaires de 32,3 milliards d’euros l’année dernière, dont un tiers à l’international. Elle compte 260’000 salariés dans 12 pays. et couvre six métiers : SNCF Réseau, Voyageurs, Gares et Connexions, Logistics, Keolis et Immobilier.

 

Téléchargez l'application Métropolitain !

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Laisser un commentaire