Juges.
BANNIERE

JUSTICE. Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné ce jeudi, Jean-Jacques A. pour avoir déposé une bombe devant un sauna échangiste des Près-d’Arènes, le 31 décembre 2011 à Montpellier.

Ancien patron de boîte de nuit, mais aussi d’un club échangiste et rival présumé de celui visé, le prévenu a écopé de 7 ans de prison ferme, 50´000 € d’amende avec un mandat d’arrêt décerné par les juges, cet après-midi et pour cause : il était absent pour le délibéré.

Toyota

Lors du procès le 30 mars dernier, il avait nié les faits, même si ses empreintes avaient été retrouvés sur les 750 g d’explosif.  Le parquet avait requis 5 ans et un mandat de dépôt. Arrivé libre, Jean-Jacques A. avait quitté, libre également, le palais de justice de Montpellier. Il avait été remis en liberté au cours de l’instruction.

Téléchargez l'application Métropolitain !

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

3 RÉACTIONS

  1. POURQUOI NE PAS L’APPELER JEAN JACQUES AMOUROUX , tout simplement, ancien patron du BAR LIVE, DE LA DUNE, DU SAUNA BOUDHA HAMMAM…..TOUT LE MONDE LE SAIT ET C EST SUR MIDI LIBRE!!!!

Laisser un commentaire