Policier.
BANNIERE

VIOLENCES. Un Montpelliérain de 32 ans a été interpellé mercredi matin à son domicile de la rue Boussairolles, dans l’Écusson par les policiers de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central, après une agression commise un peu plus tôt. Il avait braqué un éboueur avec un couteau de boucher.

Vers 8h, mercredi, un agent d’entretien de la société de nettoyage Nicollin qui balayait dans cette rue proche de la place de la Comédie a entendu une curieuse agitation, puis des cris d’un collègue à bord d’un petit camion de ramassage des ordures de Nicollin.

Camion dégradé

PAVÉ

Il s’est approché et a aperçu un individu armé d’un couteau de boucher, avec une lame de 30 centimètres qui menaçait son collègue, terrorisé. Un agresseur qui n’était pas un inconnu pour les deux éboueurs, puisque dix minutes plus tôt, ils l’avaient vu sortir comme un fou de son immeuble et venir dégrader volontairement le camion de ramassage des ordures ménagères.

Les deux employés de la société Nicollin n’avaient pas compris ces actes de vandalisme gratuits, d’autant que l’inconnu avait regagné illico cet immeuble, sans donner une explication à son geste. Les deux employés de la société Nicollin avaient donc repris leur travail, sans penser que le vandale allait revenir, en brandissant cette fois un couteau de boucher sur la gorge de celui resté dans le camion. L’agresseur, surexcité criait à l’éboueur : « Je vais te planter, Allah Akbar »…

« Mission pour Daech »

Alerté de nouveau par une agitation autour du camion et entendant les cris de son collègue, l’éboueur, en voyant l’individu avec un couteau de boucher s’est armé d’une pelle. Il s’est alors précipité sur l’agresseur pour le frapper, provoquant sa fuite. Les policiers de la BAC l’ont localisé dans l’immeuble, où il s’était réfugié. Ils ont saisi le fameux couteau à la lame de 30 cm.

Le trentenaire qui éyait alcoolisé -0,83 gr d’alcool par litre de sang- a tenu des propos incohérents en garde à vue au commissariat central, affirmant notamment être un terroriste en mission à Montpellier pour Daech…L’année dernière, après l’attentat sanglant de Nice, il avait été condamné pour apologie du terrorisme.

Le trentenaire a refusé d’être soumis à une expertise psychiatrique et a été déféré jeudi soir au parquet de Montpellier.

 

Téléchargez l'application Métropolitain !

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

2 RÉACTIONS

Laisser un commentaire