Agent d'ERDF. Photo ERDF.
1140×200 fun

SCANDALE. Depuis vendredi, 40 familles qui vivent dans les résidences de l’Orée de Montpellier, dans la ZAC du Mijoulan, à Saint-Georges-d’Orques sont privées d’électricité, soit 120 hommes, femmes et enfants au total.

« Vendredi, on s’est retrouvé subitement sans courant, à 13h20. Avec mon compagnon, j’ai pensé qu’il y avait un problème sur le disjoncteur. Nous avons vérifié, tout était normal. Nous avons essayé de savoir les raisons de ce que nous pensions être une panne, en vain. Le syndic faisait silence. L’électricité n’est jamais revenue. Vers 20h, on a sonné à la porte, c’était un huissier de justice mandaté par un administrateur judiciaire de Montpellier, qui gère un litige entre le syndic de l’Orée de Montpellier et Enedis, ex-ERDF, ce que nous ignorions. La mission de cet huissier était de constater qu’il n’y avait aucune panne, aucun dysfonctionnement du compteur électrique, mais que nous étions privés de courant », raconte une locataire, qui parle de « véritable scandale : les congélateurs et des réfrigérateurs n’ayant plus fonctionné, nous avons tout jeté à la poubelle. Les 40 familles ont perdu les aliments, les glaces etc. ».

300×250 fun

Objet du litige : la facture d’Enedis-ERDF de février dernier qui n’a pas été acquittée par le syndic de l’Orée de Montpellier. « Comme si nous étions responsables de ce contentieux, c’est inimaginable d’en subir les frais, c’est injuste », fulmine un locataire, joint par Métropolitain.

Familles relogées

Toutes ces familles ont été relogées dès samedi, au golf de Fontcaude, à Juvignac, la commune voisine. Dimanche, on leur a demandé de réintégrer leurs appartements. Mais, l’électricité n’a toujours pas été remise par Enedis-ERDF et même si les températures sont printanières, il fait froid, notamment dans les chambres pour y vivre.

Les locataires ont donc réclamé ce lundi matin d’être de nouveau relogés, ce qui a été accepté, mais seulement jusqu’à mercredi, à l’hôtel Côté Green, toujours sur le site de Fontcaude, à Juvignac.

Référé urgent

La date de mercredi est importante, car un référé urgent a été introduit au tribunal de grande instance -TGI- de Montpellier par l’administrateur judiciaire pour sommer ERDF de remettre l’électricité aux 40 familles. Le référé urgent sera évoqué devant un juge civil ce mercredi. Il devrait trancher dans les 24 heures.

Une audience au palais de justice qui risque d’être électrique.

 

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

6 RÉACTIONS

  1. Comment 1 facture impayée d’un syndic peut priver d’électricité 40 logements ? 1 seul compteur ? Rétrocession d’énergie ? Mauvais pour le syndic

  2. ERDF (ENEDIS) n est pas un fournisseur d energie ! et n emet pas de facture de consommation !!! ENEDIS (ERDF) ne fait que des travaux ! Encore un bel article bien documenté !!!

Laisser un commentaire