Police municipale.
1140×200 fun

CIVISME. Le signalement de trois jeunes suspects par un riverain qui a fait preuve de civisme, dans la nuit de samedi à dimanche, a permis de mettre hors d’état de nuire trois cambrioleurs présumés.

Métropolitain a raconté dimanche comment, dans la nuit vers 3h, un habitant qui réside en limite des stations balnéaires de Carnon-Ouest et de Palavas-les-Flots, au sud de Montpellier a appelé les policiers municipaux palavasiens pour signaler la présence suspecte de trois jeunes individus, dans la rue de la Montille, près de cinq voitures qui brûlaient.

300×250 fun

Selon le requérant, les trois suspects venaient de tenter de cambrioler un appartement dans sa résidence. À l’arrivée des policiers municipaux de Palavas, puis des gendarmes de la compagnie de Lunel, le trio a rapidement été localisé et interpellé, tandis que les sapeurs-pompiers du Sdis 34 limitaient la propagation des flammes aux cinq véhicules en stationnement.

Butin introuvable

Les trois adolescents, des mineurs étrangers non accompagnés étaient placés en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Palavas-les-Flots, où ils niaient toute implication dans l’incendie des cinq véhicules. Ils reconnaissaient toutefois avoir commis un cambriolage dans une résidence de l’avenue Saint-Maurice, à Palavas et d’avoir dissimulé le butin, dont des ordinateurs et des téléphones portables du côté du boulevard Sarrail, à Palavas.

Gendarmes et policiers municipaux ont longuement inspecté, dimanche, les containers, caves, balcons du rez-de-chaussée des immeubles de cette artère, où le trio aurait caché les objets dérobés. En vain, le butin reste introuvable. Les enquêteurs s’emploient à vérifier si les trois cambrioleurs n’ont pas d’autres méfaits à leur actif.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Laisser un commentaire