Chauffard à Montpellier : les trois policiers ont quitté l’hôpital

0
L'hôtel de police de Montpellier - A.M. / Métropolitain
Bannière

ACCIDENT. Les trois policiers de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central de Montpellier, blessés dans la nuit de samedi à ce dimanche vers 3h par un chauffard, dans le quartier d’Antigone, à Montpellier ont quitté les urgences du CHU ce matin, à 6h. Métropolitain a révélé cet accident en milieu de nuit.

« Les trois policiers souffrent de contusions diverses et de douleurs dorsales », confirme une commissaire de police de l’état-major de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault -DDSP 34- à Métropolitain. Elle précise que, « c’est un miracle, dans le sens où la voiture de police, un véhicule banalisé des équipages de la BAC de nuit est très endommagée. Le choc a été très violent, puisque les airbags se sont déclenchés ».

Refus d’obtempérer

PAVÉ 250

Secourus par les sapeurs-pompiers et par un médecin, les trois fonctionnaires de la police nationale ont été transportés aux urgences du CHU, où ils ont passé des examens et des radios de contrôle, avant de pouvoir regagner leur domicile.

Tout a commencé vers 2h30, sur une avenue d’Antigone proche des berges du Lez, quand un équipage de police-secours a voulu contrôler le conducteur d’une voiture, qui roulait à vive allure, bien au-delà des 50 km/h autorisés. Mais, après avoir fait mine de stopper, l’automobiliste a brusquement accéléré et a volontairement refusé d’obtempérer aux signes des forces de l’ordre, prenant la fuite à très vive allure, en direction du Quai Laurens.

Perte de contrôle

L’alerte ayant été donnée sur les ondes de la police, un équipage de la BAC qui quittait l’hôtel de police proche s’est alors immédiatement rendu vers le Quai Laurens pour tenter de repérer et d’intercepter le fuyard. Et c’est sur l’avenue du Pont Juvénal, que la voiture de la BAC a été violemment percutée par celle du chauffard.

« Le conducteur qui était fortement alcoolisé et qui roulait à une allure très élevée a perdu le contrôle de son véhicule, sauf coup de théâtre, il n’a pas foncé délibérément sur les trois policiers en civil, à bord d’une voiture banalisée, d’après les premières constatations », selon l’état-major de la DDSP 34. Après le choc, le fuyard, indemne a été interpellé.

Âgé de 26 ans, il est originaire d’un département de la façade ouest de la France et réside actuellement dans la région de Montpellier. Il a été placé en cellule de dégrisement, avant d’être entendu sous le régime de la garde à vue. Les trois policiers ont déposé plainte.

Avez-vous notre nouvelle application mobile ? Si non, cliquez sur ce lien : http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

MA RÉACTION

Please enter your comment!
Please enter your name here