Bar dévasté au 4×4 à Vendargues : un an ferme

0
palais justice montpellier
Tribunal de grande instance de Montpellier. - AM/Métropolitain.
1140×200

VANDALISME. Le Vendarguois de 23 ans qui était recherché depuis le week-end dernier, après avoir volontairement foncé sur la terrasse, puis dans l’établissement du Bar des Sports, dans le centre du village de Vendargues s’est constitué prisonnier mercredi auprès des gendarmes de la compagnie de Lunel.

Métropolitain avait révélé l’affaire, le week-end dernier : vendredi 10 mars vers 23h30, alors qu’il y avait le serveur -le fils du gérant du café- et des clients au zinc, fort heureusement, personne en terrasse, le jeune homme, mécontent d’avoir été expulsé peu de temps auparavant parce qu’il était ivre est revenu au volant de son 4×4 et a tout « explosé » : terrasse et intérieur du café. Le comptoir a reculé de plus d’un mètre, tellement le choc a été violent.

4×4 confisqué

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Le serveur et les clients ont pu se mettre à l’abri, en apercevant la manoeuvre volontaire du chauffard excédé, qui avait quitté les lieux. Le 4×4 avait été retrouvé, abandonné, à la périphérie de la commune. Le chauffard s’est rendu aux gendarmes mercredi.

Au terme de sa garde à vue à la brigade de Castries, où il a expliqué qu’il était venu au café après avoir fêté un anniversaire pour acheter une bouteille d’alcool et non pour consommer, il a été déféré au parquet de Montpellier, vendredi après-midi et jugé en comparution immédiate : il a été condamné à un an de prison ferme -15 mois d’emprisonnement, dont trois avec sursis- et placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Son 4×4, qui n’est pas assuré a été confisquée.

Curiosité de la procédure : le Bar des Sports ne s’est pas constitué partie civile.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here