Les lieux de l'accident. - AM/Métropolitain.
1140×200 fun

DRAME. Deux trentenaires sont décédés ce jeudi matin dans la descente de l’avenue Henri Marès, dans le quartier des Cévennes-nord, à Montpellier, dans un accident de scooter, comme Métropolitain l’a révélé. Comment ce nouveau drame de la circulation a t-il pu se produire ? L’enquête de police ne fait que commencer.

Il était très exactement 7h16 ce matin, quand un témoin a appelé le 18, le numéro d’urgence des pompiers du Sdis 34 pour signaler que deux personnes étaient allongées, ensanglantées et inanimées e, bordure de l’avenue Henri Marès, à la hauteur de l’intersection de la rue des Cinseaux, entre les avenues Louis Ravas et du Père Soulas.

300×250 fun

À l’arrivée des sapeurs-pompiers et d’un médecin, rejoints rapidement par des urgentistes du Smur-Samu 34, un homme et une femme étaient en arrêt cardio-respiratoire sur la piste cyclable. En dépit des massages pratiqués pendant près d’une demi-heure, les victimes n’ont pas pu être ranimées. Elles ont été déclarées décédées à 7h45.

Deux casques à terre

Le conducteur -né en 1982- avait 35 ans, sa passagère -née en 1980- était âgée de 37 ans. Ils étaient démunis de pièce d’identifié. Grâce à la plaque d’immatriculation du scooter de grosse cylindrée, les policiers de la brigade des accidents et des délits routiers -BADR- du commissariat central ont identifié le propriétaire. Âgé de 33 ans, il avait prêté son deux roues motorisés au couple et il a pu livrer les identités des deux victimes. Le propriétaire et le couple décédé résidaient dans un quartier proche des lieux du drame.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le scooter aurait violemment percuté le trottoir, dans la descente de l’avenue Henri Marès, dans des circonstances indéterminées : sortie de route ? le conducteur a t-il été involontaire gêné par un véhicule qui doublait ? Les deux casques étaient à terre, quand les secours sont arrivés. Est-ce que les victimes les portaient au moment de la sortie de route ? L’enquête tentera de répondre à cette question.

Scooter à cent mètres

Dans le choc, le pilote et sa passagère ont été éjectés et sont tombés sur le morceau du trottoir, où est tracée la piste cyclable. Le scooter a continué sa course et a été retrouvé, endommagé, cent mètres plus bas, comme l’attestent les traces laissées par les policiers pour les besoins de l’enquête.

Selon nos informations, une vitesse excessive serait exclue, au vu des dégâts, peu importants relevés sur le scooter. C’est le choc contre le trottoir qui a été particulièrement violent. L’accident n’aurait eu aucun témoin direct. Du moins, à 10h30 ce jeudi, aucun automobiliste, conducteur de 2 roues et piéton ne s’étaient manifestés. Un appel à témoin devrait être lancé dans la journée par les policiers de la Sécurité publique de Montpellier.

Par ailleurs, le procureur de la République pourrait ordonner une autopsie. Ce drame de la route a provoqué des bouchons monstres dans les secteurs de la Voie Domitienne, de l’avenue de la Justice-de-Castelnau, des Arceaux, du Père Soulas, le trafic des bus de la TaM 3M a été fortement perturbé, l’avenue Henri Marès ayant été coupée dans les deux sens pendant l’opération de secours.

Déjà dans la nuit, à 1h45, une voiture seule en cause a percuté un poteau en béton, avant de s’immobiliser au milieu de la deux fois deux voies de cette avenue, où, notamment la nuit, les conducteurs roulent à vive allure. L’automobiliste est sorti indemne de cette sortie de route nocturne.

Les lieux de l’accident. – AM/Métropolitain.

 

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

2 RÉACTIONS

Laisser un commentaire