Les Figures de l’ombre : l’excellence au féminin

0
Les figures de l'ombre © DR

CINÉMA. Le destin extraordinaire de trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre par leurs collègues masculins et dans un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Ce film de Theodore Melfi, adapté du livre de Margot Lee Shetterly et coproduit par Pharrell Williams, est aussi passionnant du point de vue scientifique (la conquête spatiale) qu’historique (les discriminations, la compétition permanente entre américains et soviétiques). Ne se contentant pas  d’aborder la conquête spatiale,  »Les figures de l’ombre » traite avec, disons le, une certaine dose d’humour, quelques faits historiques pas très glorieux des États Unis.

Chacune de ses femmes (Taraji P. Henson, Octavia Spenser et Janelle Monáe), malgré l’oppression, a su arriver à ses fins, en devenant une évidence. Battantes parmi les battantes, elles réussissent, grâce à leur intelligence et leur adaptabilité, à s’imposer en douceur auprès du cercle très fermé et macho des scientifiques de la NASA des années 60. De l’humiliation à la victoire, nous suivons leurs exploits avec enthousiasme et affection. Trois femmes dans l’air du temps pour faire battre le cœur de toutes celles qui veulent croire que tout est possible surtout quand on assiste avec satisfaction à l’aide bienvenue d’hommes de poids comme Al Harrisson (Kevin Costner), l’astronaute John Glenn (Glen Powell).

Une histoire racontée avec talent par Theodore Melfi qui remplit ainsi un combat d’actualité, celui du devoir de mémoire et de l’effacement des différences. La différence doit s’effacer devant l’intérêt commun. Quelque soit la couleur de peau ou le sexe, l’excellence ne devrait jamais rester dans l’obscurité.

Les Figures de l’ombre
Réalisé par : Theodore Melfi,
Avec : Taraji P. Henson, Octavia Spenser et Janelle Monáe,
Kevin Costner, Glen Powell…
Genres : drame – biopic ; durée : 2h06

PARTAGER
mm
1001 vies et expériences professionnelles ont amené Nadira vers le journalisme, qu’elle exerce depuis plusieurs années au sein de 7officiel by Métropolitain en tant que Rédactrice en chef. Amateur d’art, de culture et d’histoires, son Bureau croule sous les ouvrages littéraires, qu’elle dévore littéralement.

Laisser un commentaire