Policier du RAID. (Illustration) - A. GELEBART
1140×200 fun

TÉMOIGNAGE. Le lycéen âgé de 17 ans interpellé ce jeudi après avoir légèrement blessé par des tirs de plombs 14 personnes, dont le proviseur de l’établissement, le lycée technique et général Alexis de Tocqueville à Grasse, dans les Alpes-Maritimes est un adepte du satanisme, selon un témoin, joint par Métropolitain.

Ce témoin est un ancien élève de ce lycée où le drame s’est produit en fin de matinée : « Dès que j’ai appris ce qu’il venait de se passer, j’ai appelé mes anciens collègues. Sur le moment, j’ai pensé que c’était l’acte d’un lycéen qui est connu pour être radicalisé. En fait, ce n’est pas lui. Le tireur est un élève qui est vêtu de noir et qui est adepte du satanisme. Il est fan de Metal, notamment. Il est connu pour être plutôt solitaire. Selon mes anciens collègues du lycée, l’adolescent a pété les plombs, semble t-il pour une raison encore inconnue ».

300×250 fun

L’adolescent, inconnu de la justice, qui a une passion pour les armes à feu est le fils d’un conseiller municipal de Grasse, ex-FN, devenu souverainiste.

Le lycée et le quartier ont été évacués. Les policiers d’élite du RAID, dépêchés de l’antenne de Nice sont sur place. L’hypothèse d’un geste terroriste serait donc exclue au vu de la personnalité du lycéen, qui a été interpellé. Deux complices en fuite, des amis du lycéen qui étaient recherchés par les policiers du SRPJ de Nice ont été arrêtés. Il s’agit de frères jumeaux.

En France, une étude menée par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, estime le nombre d’adeptes de la mouvance satanique toutes branches et chapelles confondues à 30’000 personnes, dont 80 % sont âgés de moins de 21 ans et sont collégiens et lycéens. Depuis 2009, il existe une revue culturelle sataniste indépendante, nommée Diableries, distribuée uniquement sur le net.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

4 RÉACTIONS

  1. Merci de ne pas propager l’idée que les gens qui écoutent du Metal sont tous des malades mentaux et psychopathes en puissance.
    La majorité des metalleux sont des gens civilisés, polis, et appartenant pour beaucoup à des catégories socio-professionelles hautes.
    C’est quand même dingue qu’en France on ne parle de ce genre musical que pour l’associer au satanisme, à la violence, au racisme et autre …

Laisser un commentaire