Après la plainte de Philippe Saurel, Laura Slimani se défend

4
1140×200

PRÉSIDENTIELLE. Hier, Philippe Saurel annonçait avoir porté plainte contre Laura Slimani, élue PS de Rouen, chargée de l’égalité homme-femme au sein de l’équipe de campagne de Benoît Hamon. Cette dernière s’était fendue d’un tweet après la prestation de Philippe Saurel lors de L’Émission Politique sur France 2 qualifiant le maire de Montpellier de « vieux mâle blanc libéral » . Laura Slimani, également présidente des Jeunes socialistes européens, a réagi hier soir à la plainte déposée contre elle.

« Je pointais du doigt le fait que la « défection » de Monsieur Philippe Saurel était symptomatique de l’attitude d’une catégorie de l’establishment politique qui refuse toute remise en question de l’état actuel des choses en matière de représentation politique » explique Laura Slimani sur son site en semblant ne pas être au courant que la « défection » de Philippe Saurel à l’encontre de Solférino date de 2014.

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

« Mon propos visait à souligner une attitude condescendante de la part de certains hommes en politiques quand ils désapprouvent qu’un autre homme, souvent plus jeune, se refuse à appliquer les codes qu’ils embrassent » poursuit-elle de manière étonnante. Le maire de Montpellier soutien Emmanuel Macron, plus jeune que Benoît Hamon. Et de poursuivre par une argumentation hors propos sur l’état de la représentation politique nationale. Car, quoi que l’on pense de l’équipe municipale montpelliéraine, on ne peut pas dire qu’elle ne soit pas représentative de la population.

Depuis son tweet, Laura Slimani est la cible de la fachosphère ce qui fait dire à la jeune élue : « Monsieur Saurel, en se disant victime d’un racisme anti-blanc et d’un sexisme anti-homme a su trouver des alliés naturels » . Poussée par ce qui semble être une forme de féminisme exacerbée, Laura Slimani poursuit : « Je ne renoncerai pas, et avec moi de nombreuses femmes, jeunes et moins jeunes, malgré les intimidations,  qu’elles viennent de l’extrême droite ou du maire de Montpellier, à dénoncer les inégalités qui existent dans notre société, car c’est la seule manière de les combattre » .

D’un tweet que l’on peut juger maladroit à la plainte dont Philippe Saurel aurait pu se passer, au refus des cadres de la campagne de Benoît Hamon de s’excuser ou encore cette argumentation militante hors propos, l’épisode est encore un signe de l’hystérisation du débat politique.

Lire la réaction complète de Laura Slimani.

Le communiqué du Mouvement des Jeunes Socialistes suite à la plainte

Après un passage catastrophique à « L’Emission Politique », sur France 2 jeudi dernier, au cours duquel, par ses dénégations caricaturales et ses approximations, le maire de Montpellier a contribué à abaisser l’image de la ville, la plainte qu’il vient de déposer, à
grand renfort de publicité, contre Laura Slimani, ressemble un peu à une « session de
rattrapage ». Il est curieux que quelqu’un qui a coutume d’invectiver et d’attaquer, souvent bassement et gratuitement, ses contradicteurs vienne aujourd’hui donner des leçons de respect. Il serait bien inspiré d’appliquer à lui-même ses propres préceptes plutôt que s’auto-décerner d’artificiels brevets de modernité. Ce qui ne trompe plus personne. Notre ville mérite mieux que ce triste spectacle devenu récurrent et que cette stratégie de la tension érigée en principe de gouvernance.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
Journaliste depuis plus de 10 ans et amoureux de Montpellier. Observateur discret de la vie locale. Ses centres d’intérêt ? « Aussi variés que les facettes de la ville ».

4 Commentaires

  1. Quand on regarde un peu mieux son « tweet » -> Je sais pas vous mais moi je m’en passe bien du soutien de Saurel : 1 autre vieux mal blanc libéral en moins. #LEmissionPolitique #Hamon2017

    Je pense qu’elle devrait prendre quelques cours de Français, je dis ça, je dis rien

  2. Quel dommage : Saurel n’est pas noir : il aurait , dans ce cas , été défendu par le CRAN , la LICRA , SOS racisme , Amnesty International , etc …

  3. hommes contre femmes, jeunes contre vieux, blancs contre autres…la tolérance 2.0 version PS. On comprend pourquoi Mélenchon ne veut pas s’allier avec ces gens-la.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here