Pompiers : Kléber Mesquida rend hommage au colonel Risdorfer

0
Kléber Mesquida.
1140×200

DÉPART. Le colonel Christophe Risdorfer, directeur du Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault -Sdis 34- quittera ses fonctions avant l’été. Hier, Métropolitain a publié le discours du directeur du Sdis 34, mardi, devant le conseil d’administration. Voici la position de Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l’Hérault.

« Ce mardi en Conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours, le colonel Christophe Risdorfer, directeur départemental, nous a officiellement annoncé que la mutation qu’il avait sollicité auprès du ministre de l’Intérieur lui avait été accordée. Dans son nouveau poste, il rejoindra la mission d’inspection de la direction générale de la sécurité civile. Il est nommé contrôleur général, le plus haut grade des officiers supérieurs de sapeur-pompiers. Le colonel Christophe Risdorfer a été nommé dans l’Hérault en 2010, après la venue  périodique de l’inspection générale du ministère. Il m’avait informé qu’après réception du rapport périodique de l’inspection de ce début 2017, il souhaiterait, après avoir accompli 7 ans de mission dans l’Hérault, demander une affectation dans un nouveau poste marquant l’évolution de sa carrière.

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Devant le Conseil d’administration, j’ai tenu à lui rendre un hommage mérité, pour le travail qu’il a effectué au cours de ces sept dernières années. Pour l’illustrer, j’ai donné lecture d’extraits du rapport d’inspection :

–          «  Les autorités (préfet, président du Conseil d’administration) apprécient l’action menée par l’équipe de direction du SDIS à qui ils accordent une pleine et entière confiance. Elles se félicitent des efforts considérables accomplis ces six dernières années pour redresser la situation de l’établissement et sont parfaitement conscientes de la part prépondérante prise par le Directeur pour atteindre ce résultat remarquable… »

–          « Les partenaires en charge de « l’ordre public » (Gendarmerie nationale, Police nationale) ont exprimé leur satisfaction quant aux relations entretenues avec le SDIS. De nombreuses actions sont conduites en commun et le protocole a été signé pour la protection des sapeurs-pompiers en intervention.

Le chef du SIRACEDPC se félicite de la coopération avec le SDIS tant en ce qui concerne la conduite des opérations (participation au COD) que dans le traitement des dossiers (prévention, planification, exercices, etc) »

–          « Le Directeur Départemental a mené, depuis son arrivée, une réforme en profondeur et dans de nombreux domaines qui a conduit à un redressement indéniable de l’établissement. Cette politique volontariste de reconstruction, rendue indispensable au regard du retard pris par le SDIS (cf. les différents rapports d’audit en 2009 et 2010) a cependant généré une dégradation du climat social qui s’est concrétisée, ces dernières années (2011 et 2013-2014), par le déclenchement de mouvements sociaux très virulents. »

Pour ma part, j’ai souligné que le climat social s’était apaisé et qu’avec son comité de direction, il avait su mener, dans la concertation, notamment l’établissement d’un plan pluriannuel d’investissement de 39 millions d’euros, la refonte de l’organigramme plaçant l’opérationnel au cœur du dispositif ainsi que la prise en compte de mesures répondant à un besoin d’évolution tant du côté des sapeurs-pompiers professionnels que volontaires. Ces dispositions ont été adoptées à l’unanimité par le Conseil d’administration du 7 mars courant. C’est, là, le résultat d’un travail d’excellence qu’il a mené avec son équipe de direction. J’ai, aussi, tenu à souligner que le colonel Risdorfer avait toujours mis en œuvre avec une parfaite loyauté, les décisions qui incombent au conseil d’administration sur le plan matériel, logistique et administratif, le préfet de son côté ayant l’autorité dans le domaine de la sécurité civile. Je tiens en mon nom personnel et au nom du conseil d’administration du Sdis 34 à le remercier très sincèrement pour son investissement personnel et son engagement total au service du corps départemental.

Je ne doute pas que cet homme d’une grande compétence professionnelle saura la mettre au service du ministère et de la République ».

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here