Anne-Yvonne Le Dain.
1140×200
INAUGURATION. La date ne pouvait pas mieux tomber : la députée PS de la 2ème circonscription de l’Hérault, Anne-Yvonne Le Dain inaugurera sa nouvelle permanence parlementaire un 8 mars, date de célébration de la Journée internationale des droits des femmes. Ce mercredi à 18h donc, l’élue va pouvoir recevoir les administrés dans le quartier de la Pergola, dans la rue Paul Rimbaud, à Montpellier.
« J’ai été obligée de déménager, à la suite des multiples dégradations et démolitions de mes locaux de la rue André Michel, dans l’Écusson, vandalisés à 7 reprises », dénonce la députée. Les enquêtes de police n’ont toujours pas abouties.
« Nous vivons -encore- en démocratie, et ce mercredi soir, nous saluerons et fêterons mon équipe d’attachés parlementaires et travailleurs Marie-Hélène et Jean-Baptiste, qui ont assumé stoïquement ces violences à mon encontre, car ils assurent à mes côtés une activité professionnelle très concrète. N’oublions jamais que la politique est et a toujours été un combat : en démocratie, l’électeur, le citoyen, peut choisir et les « politiques » ne meurent pas; c’est quand même une avancée considérable, quand les divergences de vues se règlent dans les urnes et non par la violence physique, car le débat d’idées est plus fécond que le bruit des coups. En cette période de campagne de l’élection présidentielle, la liberté de la presse, les réseaux sociaux, la transparence accrue de la vie publique, les affrontements d’idées témoignent que la France est toujours un pays à la fibre citoyenne et je m’en réjouis », analyse Anne-Yvonne Le Dain, qui, en cette Journée internationale des droits des femmes sera à 15h40 au Village installé place de la Comédie par les associations féministes.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

2 RÉACTIONS

Laisser un commentaire