Roseau : le malaise de Frédéric Bort

0
Le duo Bort-Scheuer reçoit un allié inattendu.
banniere mega
RÉACTION. Voici la réaction de Frédéric Bort, candidat sur la première circonscription de l’Hérault pour l’élection législative, à propos de la commémoration de l’anniversaire de la mort violente de Jacques Roseau.
« Dimanche, à l’occasion du rassemblement commémoratif en mémoire de l’assassinat de Jacques Roseau en 1993, dans le quartier du mas Drevon, à Montpellier, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir, comme Gilbert Roseau membre de la famille et ancien député (1997-2002), un malaise par rapport à la tenue de la manifestation.
Absence du parlementaire de la 1ère circonscription, aucune prise de parole institutionnelle en dépit d’une pléthore d’élus municipaux, c’est comme si cette cérémonie de mémoire se synthétisait à deux hymnes, La Marseillaise d’une part et le Chant des Africains d’autre part. L’utilisation du chant de marche de l’armée d’Afrique, comme viatique est bien la preuve que cette mémoire est abandonnée par nos élus. Je ne peux croire que la récente polémique concernant les propos d’Emmanuel Macron sur la colonisation soit la raison de ce silence, Paris ne gouverne pas Montpellier.  
Je ne peux regretter une fois encore que l’idée de Feu Georges Frêche de créer un musée des mémoires de la présence française en Algérie ait été au final refusée.
Montpellier a su compter sur les Pieds-Noirs, ils auraient dû pouvoir compter sur Montpellier. Député, je réparerai cet oubli ! ».
Pavé
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Laisser un commentaire