Illustration - D.R.
1140×200 fun

CIVISME. Deux adolescents âgés de 17 ans hébergés à Montpellier ont été arrêtés vendredi après un cambriolage, grâce au civisme d’un habitant d’Assas, une commune située au nord de Montpellier, qui n’a pas hésité à composer le 17 pour signaler leur manège suspect. L’appel a abouti au centre opérationnel (COG) du groupement de gendarmerie de l’Hérault, qui a dépêché sur place une patrouille proche, en l’occurrence des militaires de la brigade de Clapiers-Jacou.

Vendredi en fin de matinée, un riverain d’un quartier résidentiel de la périphérie nord d’Assas est intrigué par la présence d’une voiture avec deux jeunes occupants à bord. Ils s’intéressent à des villas, visiblement vides. Le signalement au 17 permet l’envoi d’une patrouille, qui repère rapidement le véhicule en question et les deux occupants. Invité à stopper, le conducteur refuse et accélère au contraire dans l’intention de semer les militaires, qui réclament aussitôt des renforts.

Accident et fuite pédestre

300×250 fun

Dans sa fuite, le conducteur maîtrise mal la voiture et pour cause : il n’a que 17 ans et n’est donc pas titulaire du permis de conduire. Le véhicule qui n’est pas signalée volée -elle a été empruntée à un tiers- s’engage alors dans une impasse, dans un lotissement du nord d’Assas et termine sa course folle contre un obstacle urbain.

Le conducteur et son complice, mineur également détalent à pied, en traversant notamment les jardins des pavillons. Entre-temps, les renforts sont arrivés, au sol avec des unités de la compagnie de Castelnau-le-Lez, dont le peloton de surveillance et d’intervention -Psig-, le détachement des réservistes, l’équipe cynophile, avec un chien pisteur et un moyen aérien, avec des survols de l’hélicoptère de la section aérienne de la région de gendarmerie d’Occitanie, basé à l’aéroport de Fréjorgues, à Mauguio.

Une dizaine de cambriolages

Grâce à ce dispositif important, un premier suspect est localisé et interpellé à 13h. Son complice est arrêté une heure plus tard. Tous deux, dissimulés dans des jardins de villas vides attendaient la fin des recherches.

Dans la voiture, les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Castelnau-le-Lez, en charge de l’enquête ont récupéré le butin de deux cambriolages par effraction dans des villas, sur la commune d’Assas : un lot de bijoux de valeur et des objets de multimédias : téléphones mobiles, ordinateurs, jeux vidéos etc.

Les investigations diligentées ce week-end ont permis d’attribuer une dizaine de cambriolages par effraction dans des pavillons inoccupés en zone périurbaine nord et ouest de Montpellier. Les deux adolescents partaient en virée à bord de cette voiture et après des surveillances, cambriolaient des pavillons, en l’absence des propriétaires.

Les deux mineurs ont été mis en examen dimanche soir par un juge d’instruction de Montpellier et incarcérés, après l’ouverture d’une information judiciaire par le procureur de la République.

Réflexe du 17

Le groupement de gendarmerie de l’Hérault insiste sur l’importance des témoins d’avoir le réflexe du 17, lorsqu’ils aperçoivent le manège anormal d’individus dans des voitures ou de rôdeurs à pied, dans des lotissements ou dans des endroits isolés. Il est important que ces témoins livrent à l’opérateur du 17, le numéro d’urgence, le plus de détails possibles : couleur, type et si possible immatriculation du véhicule, sa localisation, description complète des suspects.

 

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Une réaction

Laisser un commentaire