1140×200

JUSTICE. Un Nîmois de 20 ans a été mis en examen ce jeudi soir par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Nîmes pour violences aggravées et non-assistance à personne en danger et placé sous mandat de dépôt, après le décès, mardi soir d’un bébé.

Un bébé mort-né, lors de l’accouchement de la mère, âgée de 19 ans, concubine du mis en examen, dans l’appartement du couple, cité de Valdegour, dans la ZUP ouest de Nîmes.

300×250

Le père de l’enfant n’aurait pas daigné appeler les secours -ni les pompiers, ni le centre 15- alors que sa compagne accouchait dans des circonstances difficiles. Quand les secours ont finalement été alertés, trop tard pour sauver le nourrisson, des traces de coups ont été relevés sur la mère du bébé. Pompiers et urgentistes du Samu 30 ont alors informés les policiers de la Sécurité publique de Nîmes.

Le père de l’enfant a été interpellé et placé en garde à vue. L’autopsie a été pratiquée sur le corps du bébé mort-né. Les investigations policières, sous la direction désormais d’un juge d’instruction vont s’attacher à déterminer si la maltraitance sur la mère par son concubin a pu entraîner une issue fatale pour l’enfant, lorsqu’il était dans le ventre.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Laisser un commentaire