Koh-I-Noor, le nouveau diamant immobilier de Montpellier

0

URBANISME. Après deux ans de travaux, la résidence Koh-I-Noor, inaugurée ce matin, accueillera ses premiers résidents la semaine prochaine.

Dans le quartier Port Marianne c’est une merveille qui surplombe le Lez et qui ne laisse pas indifférent. Le bâtiment irradie les abords des éclats du soleil renvoyés par les panneaux des terrasses. Son nom n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard. Koh-I-Noor signifie « montagne de lumière » en Perse et c’est également le diamant à la pureté exceptionnelle montée sur la couronne de la famille royale d’Angleterre.

Preuve de l’atout séduction exceptionnelle de la résidence « Les 49 logements ont trouvé preneur et 90 % seront occupés par les propriétaires » annonce Olivier Canterel, Directeur Général de Kalelithos. Le promoteur a travaillé avec l’architecte Bernard Buhlër qui explique ses intentions : « J’ai essayé de faire les logements les plus agréables possibles. Ils sont tous traversants avec une grande surface extérieure (…) J’ai voulu un bâtiment gai où les gens ont plaisir à vivre et qui soit agréable à regarder » .

Avec des panneaux réalisés en vitrage dichroïque, l’effet est garanti. Visuellement de l’extérieur, ils portent les reflets du soleil sous différentes couleurs. À l’intérieur, cela permet de profiter pleinement de sa terrasse sans souffrir du regard des passants. Sans oublier l’aspect sécuritaire avec un garde-corps haut et dense. Ce qui fait dire à Philippe Saurel que cela « concilie la vie des habitants et celle de la cité » . Les résidents pouvant ainsi ranger leur vélo ou autres objets sans dégrader le visuel du bâtiment.

Les logements du 2 au 5 pièces pour une surface moyenne de 80 m2 ont nécessité beaucoup de petits travaux de réaménagement pour répondre aux mieux aux attentes des clients. À noter trois superbes penthouses avec piscines privatives, pool-house et très vastes terrasses donnant sur une vue magnifique. Le prix au mètre carré avoisine les 5 000 €.

Olivier Canterel, Bernard Buhlër et Philippe Saurel

Autre originalité du Koh-I-Noor dans son financement. Kalelithos, afin de trouver des fonds propres, a réalisé la première opération de crowfunding de la part d’un promoteur immobilier et a levé 1,8 M€ en 40 jours avec des engagements minimums de 2 000 €.

Stéphanie Jannin, adjointe à l’urbanisme, a salué cette nouvelle résidence novatrice fruit du « résultat de l’audace et de l’innovation. Un certain nombre d’habitants me parlent d’un bijou dans le quartier, d’un diamant » . L’architecte de profession a confié que même le maire d’Heidelberg, en visite à Montpellier, a été séduit par le bâtiment qui représente un certain art de vivre méditerranéen.

PARTAGER
mm
Journaliste depuis plus de 10 ans et amoureux de Montpellier, Cédric se décrit comme un observateur discret de la vie locale. Aux scoops, il préfère consacrer sa plume à mettre en lumière individus et initiatives. Ses centres d’intérêt ? « Aussi variés que les facettes de la ville ».

Laisser un commentaire