Course-poursuite sur l’A9 : 3 ans pour le convoyeur

1
palais justice montpellier
Tribunal de grande instance de Montpellier. - AM/Métropolitain.
Bannière

JUSTICE. Le Toulonnais âgé de 20 ans, Younès K. qui avait été neutralisé par les gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) de la compagnie de Castelnau-le-Lez, sur le bord de l’autoroute A9, au sud de Saint-Jean-de-Védas, dimanche vers 22h, au terme d’une folle course-poursuite a été condamné à 3 ans de prison ferme et placé sous mandat de dépôt.

Le jeune varois a été jugé en comparution immédiate mercredi soir devant le tribunal correctionnel de Montpellier. Les juges ont suivi les réquisitions du procureur de la République.

5 kg d’herbe

PAVÉ 250

Le suspect qui convoyait 5 kilos d’herbe de cannabis à bord de sa voiture avait réussi à semer des policiers, des douaniers et des gendarmes, qui ont tenté de l’intercepter sur les 180 km de la rocambolesque poursuite. Le dealer qui ramenait la drogue du Maroc à Toulon, via l’Espagne a forcé un premier barrage dressé par la police aux frontières (PAF) du Perthus au péage du Boulou, au sud de Perpignan.

Signalé à la bifurcation des autoroutes A9 et A61 à Narbonne, le véhicule prenait la direction de Montpellier. Des douaniers de l’Hérault avaient mis en place un barrage pour obliger le suspect à se rendre dans l’aire de repos de Lespignan, entre Narbonne et Béziers. Mais, il n’obtempérait pas aux signes des « gabelous » et fonçaient volontairement sur eux.

4 pneus crevés

La voiture se présentait plus tard à la barrière du péage de Saint-Jean-de-Védas. Là, elle était attendue par les gendarmes du peloton d’autoroute de Poussan, qui avaient installé la herbe moderne -stickers- en travers de l’A9.

Le trafiquant de drogue présumé n’hésitait pas à continuer sa route, à vive allure. Sa voiture a eu les 4 pneus crevés et a été immobilisée. Vers 22h, le Varois a alors détalé en courant, sautant une glissière de sécurité et se cachant dans de la végétation haute, à la faveur de l’obscurité.

Grâce à de puissantes torches, les gendarmes du PSIG de Castelnau-le-Lez, dépêchés en renfort sur le dispositif de recherche ont réussi à le localiser et à le neutraliser.

Avez-vous notre nouvelle application mobile ? Si non, cliquez sur ce lien : http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

MA RÉACTION

Please enter your comment!
Please enter your name here