Juges.
1140×200 fun

FACEBOOK. Un père de famille domicilié à Agde a été condamné par le tribunal correctionnel de Béziers pour avoir traité de « gros porc » sur Facebook, un enfant de 8 ans, malade et cloué sur un fauteuil roulant.

En janvier 2016, à l’école, une femme de ménage se blesse en poussant son fauteuil. Elle explique sur sa page Facebook les raisons de son arrêt maladie. Son mari ajoute alors un commentaire : « Ma femme a juste essayé de soulever une espèce de gros porc élevé à la poudre ou à coups de hamburgers. Moi je t’aurais fait courir ce gros lard »…

300×250 fun

La mère de l’enfant attaque le mari qui est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Béziers pour injure publique. Le procès s’est déroulé vendredi. Le prévenu a été condamné à 1 000 € d’amende et 4 000 € de dommages et intérêts.

Risée de ses camarades

Ce commentaire sur les réseaux sociaux a eu des conséquences catastrophiques pour l’écolier, devenu la risée de ses camarades de classe, jusque dans la cour pendant les récréations. Au point que ses parents ont été obligés de le changer d’école.

Il n’y aurait pas eu de procès si ce père de famille s’était excusé après ses propos malheureux. Mais, outre le fait d’avoir refusé de présenter ses excuses, il avait réitéré son commentaire dans un restaurant d’Agde.

L’avocat du prévenu a plaidé la relaxe, en relevant que sur cette page Facebook, il n’avait pas divulgué l’identité, ni diffusé la photo de cet enfant de 8 ans. Et que son commentaire n’était pas public.

Les juges en ont décidé autrement. Le condamné peut faire appel du jugement.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

14 RÉACTIONS

  1. «propos malheureux »??.
    Non «destructeurs»,nuance !
    Devenir la risée de non moins cruels enfants que ce «père» et devoir changer d école…parce qu un adulte se permet de tels propos.
    C est traumatisant et à long terme .
    Il n etait pas suffisant n est ce pas qu il soit un enfant «different», c est ça ?

    Pffff, le destin a pour l instant certainement épargné ce type et son entourage , mais on ne sait pas ce qui nous attend demain.

    Dans son entourage, les personnes d embonpoint doivent se sentir ..aimées tiens

Laisser un commentaire