Policier.
Campagne générique

FLAGRANT DÉLIT. Depuis plusieurs semaines, des lettres de riverains étaient adressées au commissariat central de Montpellier pour dénoncer l’existence d’un véritable trafic de drogue dans la rue, au pied des immeubles du quartier de la Croix-d’Argent.

Des courriers qui ont été rapidement pris en compte par le directeur départemental de la Sécurité publique de l’Hérault (DDSP 34), le contrôleur général, Jean-Michel Porez. La brigade anticriminalité (BAC) qui excelle pour ce genre de mission a mis en place, 24h sur 24 de discrètes surveillances à l’adresse indiquée par des habitants d’une des cités du quartier et ont vite eu confirmation de l’existence d’un deal de rue à ciel ouvert.

Le flagrant délit des deux jeunes dealers a pu être réalisé après l’audition de deux clients attitrés, des consommateurs de shit qui venaient se ravitailler régulièrement. Lors de l’arrestation des deux trafiquants, jeudi à 18h30, les policiers de la brigade des « stups » de la sûreté départementale de l’Hérault, qui ont étroitement collaboré aux surveillances de la BAC ont saisi de la résine de cannabis conditionnée, prête à être vendue aux toxicomanes.

Ils ont été déférés ce vendredi après-midi au parquet de Montpellier.

 

PARTAGER

Une réaction

Laisser un commentaire