Police. Illustration.
Campagne générique

MINEURS. Trois adolescents âgés de 16 ans et 17 ans ont été confondus pour le vol de deux téléphones portables à Montpellier. Le 6 janvier dernier, vers 13h, un usager du tramway constate la disparition de son téléphone mobile, alors qu’il se trouve à la station du Corum. Il soupçonne trois jeunes et donne leur signalement aux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) dépêchés sur place, après son appel au 17.

Deux des suspects sont interpellés, mais leur fouille ne permet pas de retrouver le téléphone mobile. Leur complice est arrêté quelques heures plus tard dans la chambre d’un hôtel de Montpellier, où il a été placé par la justice après une récente condamnation. Il n’est pas, non plus en possession du téléphone de la victime. En revanche, les policiers mettent la main sur un autre téléphone portable et sur des bijoux de valeur de provenance douteuse.

Vidéosurveillance payante

Les enquêteurs vont alors s’attacher à visionner les bandes de vidéosurveillance qui équipent les rames du tramway, bandes saisies à la TaM 3M sur réquisition du parquet de Montpellier. Une vidéo payante : ils identifient formellement sur les images les trois adolescents en train de dérober le téléphone portable récupéré dans la chambre d’hôtel à une touriste de nationalité américaine, qui entre-temps est venue déposer plainte au commissariat central. Et ils assistent à l’arrachage en douceur de colliers en or du cou de voyageurs du tramway, bijoux retrouvés également dans la chambre d’hôtel.

Les trois mineurs, originaires de Noisy-le-Grand en banlieue parisienne ont été déférés au parquet des mineurs du tribunal de grande instance de Montpellier, ce jeudi après-midi.

 

PARTAGER

4 RÉACTIONS

  1. Noisy le Grand petite bourgade de banlieue du 93 où il fait bon vivre que font des mineurs à 800 km de chez eux ou sont les parents ? À moins que c charmants mineurs soit des mi….. mais bon ce ne serait pas politiquement correct !!!

Laisser un commentaire